AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Virgile Alighieri (Terminé)

Aller en bas 
AuteurMessage
Virgile Alighieri
Mafia
Mafia
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Virgile Alighieri (Terminé)   Mer 8 Fév - 18:36

Virgile Alighieri

~ :: • Identité • ::~[/size]

Prénom : Virgile
Nom : Alighieri
Âge : 23 ans
Sexe : Masculin
Race : Humain
Groupe : Mafia
Type de pouvoir : Aucun
Poste: Recrue prometteuse






~ :: • Description physique • ::~

Virgile mesure un mètre soixante-douze, pour un poids de 130 livre (environ 60 kilogramme). Très svelte, la musculature inexistante, Virgile préfère la souplesse à la force brute. Des yeux bleus perçants, un nez aquilin et deux lèvres minces étirées en sourire mystérieux forment sont visage.

Lorsque ce mafieux sort en publique ou qu'il doit rencontré un autre membre de son organisation, il porte toujours un complet impeccable. De plus, ses cheveux noirs et courts lissés vers l'arrière sont en permanence couverts par un chapeau. Une bande de tissus orange couvre la base de celui-ci, la même orange qui colore la chemise qu'il porte sous sa veste. Entre cette chemise et cette veste se trouvent deux étuis à pistolet, située sous les aisselles à l'aide de sangles de cuirs. Dans l'un se trouve un Sig Saueur 12 coups, et dans l'autre, un vieux S.A.A., un révolver six coups de la guerre froide.




~ :: • Description psychologique• :: ~

Virgile applique une variante la philosophie des Stoïciens. Il s'attache très peu aux gens et aux choses l'entourant; ce faisant, il est moins attristé lorsqu'il les perd. Il est aussi très détaché et en contrôle de ses émotions. L'impulsivité et lui, ça fait deux.

Vrigile n'est pas dans la mafia parce qu'il est sadique ou obsédé par l'argent. Bien au contraire. Il déteste tué, et se contrefiche de l'argent. S'il est dans la pègre, c'est dût au fait qu'il ressent le besoin de faire partie d'une chose plus grande que lui, et les ambitions de la mafia répond à ce critère: une grande famille qui s'infiltre dans toutes les sphères de la société pour prendre contrôle de celle-ci.

Virgile tient énormément à son apparence, qui se doit d'être irréprochable. Si on combine cette caractéristique à son orgueil, on peut en conclure qu'une certaine forme de narcissisme habite ce jeune homme. Orgueil, en effet, car Virgile adore se dire qu'il a du succès dans un monde de magie alors que lui n'en a pas.

Il y a deux choses que Virgile déteste pardessus tout. La première est les brutes épaisses, ceux qui agissent spontanément sans réfléchir. Ensuite, il n'aime pas la saleté et la poussière, qui risque de s'attaquer à ses vêtements.




~ :: • Histoire • ::~

Virgile, ou Romano Medici de son vrai nom, est né dans une villa près de Venise. Ses parents, très riches, étaient toujours absent. En effet, sa mère, héritière d'une riche entreprise, avait de plus en plus de responsabilité. Son père, quand à lui... et bien il n'en savait rien, durant son enfance. Ses parents lui payaient donc une bonne éducation dans les meilleurs écoles privées. À la fin de sa journée, les domestiques s'occupaient de lui.

Durant son enfance, lorsque les rares opportunités d'entrer dans le bureau de son père se présentait, l'attention du petit Romano était toujours attiré par un armoire vitré contenant de vieux fusils de la première guerre mondiale. Cette collection ne l'attirait pas, mais il s'était toujours demandé pourquoi son père gardait ces vieux fusils.

À treize ans, Romano commença à développer une passion pour littérature. Son ouvrage préféré s'intitulait ''La Divine Comédie'', de Dante Alighieri. Dans ce long poème, l'auteur racontait son passage en enfer, accompagné du poète Virgile, puis sa monté au paradis en passant par le purgatoire. Romano n'était pas religieux, mais il aimait cette histoire autant que d'autre pouvait aimer Walt Disney.

Le jours de ses 14 ans, Romano sortit avec quelques amis pour fêter. Il revint très tard dans la nuit. Sur le chemin du retour, il pressentit que quelque chose n'allait pas. Il accéléra le pas, et arriva enfin face à la villa familiale. Elle brûlait! Il n'avait pas pu s'en rendre compte de plus loin, la fumée noire se cachant dans le ciel couvert.

Fonçant à toutes jambes, Romano entra. Déjà, il avait remarqué que la porte avait été enfoncé. Il couvrit sa bouche et avança dans la maison. Les secours devaient être en route, puisque l'alarme d'incendie retentissait. Romano chercha dans la villa. Tous les domestiques avaient été tués. Horrifié, il chercha à ressortir de cet endroit. Toutes fois, il entendit des bruits étranges venant du bureaux de son père. Quelqu'un semblait jeter des choses au sol.

Ouvrant les portes coulissantes du bureau, Romano aperçu un homme cagoulé qui fouillait autours de lui, jetant au sol se qui le dérangeait dans sa besogne. Réfléchissant à toute allure, le petit Romano se dirigea vers l'armoire à arme de son père. Brisant la vitrine d'un coup de coude, il prit un révolver dans ses mains, un S.A.A., et le pointa vers l'homme. Celui-ci le tenait déjà en joue.

-Idiota... c'est qu'un bibelot...

Au loin, on entendait sirènes des camions de pompiers. L'homme soupira, puis fit feu vers Romano. Celui-ci sentit la balle lui effleurer la joue. Il porta sa main vers la blessure, pour sentir un léger filet de sang. Lorsqu'il releva ses yeux vers son assaillant, il avait disparu.

Une demi-heure plus tard, Romano quittait le bureau du médecin. Les pompiers l'y avait amené. Ils avaient aussi tenté de lui retiré le révolver des mains, mais la main du garçon était tellement crispée sur la crosse qu'ils avaient renoncés. Le docteur aussi, d'ailleurs.

Romano vécu un an chez son parrain et sa marraine, mais il ne se sentit jamais à sa place dans leur maison. Il se sentait... comme un étranger. Au bout de cette année, il fugua.

Il passa quelques temps à vivre dans la rue, volant pour survivre, et dormant sous les ponts. Il ne se fit prendre à voler qu'une seule fois. Ce fut un jour fatidique dans sa vie. Alors qu'il avait mit une pomme dans sa poche, il sentit une large main se poser sur son épaule. Il sursauta et se retourna. Un homme immense le retenait, l'air menaçant. Un autre homme, dans la quarantaine avancée, fit signe au ''géant'' de la lâché.

-Ciao, petit. Dit moi... pourquoi voles tu? Tu pourrais être tellement, tellement mieux. Tu veux bien nous suivre?

Romano hocha brusquement la tête, hésitant très peu. Cet homme dégageait un charisme incroyable. Il ne pouvait que lui obéir.

-Dit moi, petit... tu as un nom?

Romano réfléchi quelque peu. Il lui vint une idée. Une idée stupide, certes, mais une idée. Il ne pu s'empêcher de répondre:

-V... Virgilio Alighieri.

-Virgilio!? Haha! Tu es sérieux? Bon, d'accord... si tu ne veux pas me dire ton vrai nom...

Comment avait-il deviné qu'il avait inventé ce nom? Probablement parce qu'il avait fusionné deux nom d'un classique italien. L'homme devait le connaître. Peu importe. L'homme l'amena dans un QG secondaire de sa famille. C'était des mafieux! Romano fut tenté de fuir, mais il ne le fit pas. Le ''géant'' le tenait toujours fermement par l'épaule.

L'homme lui fit une visite guidé. Voyant la puissance de cette famille, Romano fut décidé d'y rester. D'une part, il retrouverait les richesses de son ancienne vie. Il serait logé et nourris. Et il participerait à un grand dessein. Ce sentiment, il ne l'avait jamais connu avant. Juste d'y pensé, il trouvait cela grisant. Il prit une décision qui changerait sa vie pour toujours: Romano Medici resterait un mendiant et un voleur de rue; Virgilio Alighieri serait un mafieux, un maillons important de la famille, même.

Quelques jours plus tard, il fut initié aux combats au corps à corps, au tir et au maniement de plusieurs armes et à l'infiltration. Sa répulsion pour le meurtre le bloqua, d'abord. On lui assura qu'il n'aurait pas besoin de tué: blesser était souvent plus efficace pour convaincre un groupe. À 23 ans, sa formation était terminé. On l'envoya donc à Oakford, où la famille avait besoin d'effectif.

Aujourd'hui, il était dans un bateau, en approche du port. Oakford était en vue. Il le sentait: de grands drames allaient se jouaient dans cette ville. Et ça ne finirait pas de sitôt...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryûchi S. Farfire
Mafia
Mafia
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 17/01/2012
Localisation : Partout et nulle part à la fois. Moi omniprésent voyez-vous?~

Stats
Rang: F
Points:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Virgile Alighieri (Terminé)   Mer 8 Fév - 23:03

Une fiche intéressante, et je dois avouer que j'ai un faible pour ta plume! Wink
Bienvenue dans la Familia!

_________________
Thèmes musicaux