AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une confrontation?

Aller en bas 
AuteurMessage
Cristina Jordaô
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Une confrontation?   Sam 11 Fév - 17:38

Après mes heures de serveuse, j’avais besoin de changer d’air. Servir du café et des déjeuners, ce n’est certainement pas sa que je ferais toute ma vie. Pour le moment, j’ai aucune idée de ce que je ferais plus tard, je suis pas pressé de trouvé. Il y a tellement de chose à voir et à faire, pas question que je m’enferme entre quatre murs devant un bureau. J’ai juste envie de fumer dans un endroit calme et de me réchauffer avec le café acheté à la job.

Une fois rendu au parc, je me rendis tout de suite à mon p’tit coin habituel. Certaines personnes ont eu des difficultés à le comprendre, mais ils ont compris après quelques explications concrètes. Assise sur la table à pique-nique enneigé, je regardais des gamins faire un combat de neige en riant lorsqu’un des gamins tombait sur le derrière. Je ne vis pas tout de suite le pervers du resto s’approcher de moi. Qu’est ce qu’il foutait la? Il m’a suivit le con? Sa sentait pas bon.

-Bonjour, belle journée n’est-ce pas?

-Qu’est ce que vous me voulez?

Ma question direct, mon ton froid et mon visage neutre ont l’air de le déstabilisé. Bien fait pour lui. On m’aborde pas avec un «belle journée n’est-ce pas?» J’ai des yeux pour voir et je serais pas dehors sinon. Vraiment, j’espère pour lui qu’il va partir rapidement.

-eh …et bien j’avais cru comprendre que…eh

-Eh rien du tout, je vous aie servit un café et votre bouffe point barre

-Mais votre sourire et vos gestes.

-Quoi? Mais tu rêves éveillé le vieux, les pervers dans ton genre non merci.

Oh tiens, il peut se fâcher dans la vie le faux comptable. Son visage est tout rouge, il est plutôt marrant comme sa. Par contre, sa main sur ma cuisse….pas question, en plus il a pas de gant, c’est trop facile. D’un mouvement rapide, la cigarette que je fumais se retrouva sur le dessus de sa main, sa brule pas mal c’est affaire la et je suis bien placé pour le savoir avec mon %$#%% de père. Comme je l’espérais le pervers hurla que j’étais folle et commença à partir. Puisque j’étais folle autant s’amusé jusqu’au bout : je partie voir les jeunes leurs dire un truc. Les gamins ont aimé mon idée puisqu’ils m’aidèrent à bombarder le pervers de boule de neige. J’avais juste pas pensé qu’un type se pointerait dans la deuxième trajectoire entre les balles et le pervers.


Dernière édition par Cristina Jordaô le Dim 12 Fév - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott S. Lee
DOT
DOT
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 17/01/2012
Localisation : [DOT]

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Une confrontation?   Dim 12 Fév - 2:55

Spoiler:
 

Je m'étais levé ce matin-là et déjà, j'avais un devoir à accomplir. Regardant par ma fenêtre de chambre, j'aperçus la couche de neige qui s'était accumulée durant la nuit. Vivre seul n'avait pas toujours ses bons côtés, alors je me devais de dégager mon entrée pour sortir sans trop de dommages physiques à mes vêtements de boulot. Contrairement aux autres agents, les vêtements que je porte tous les jours sont l'uniforme de bureau. On avait accepté cela puisque c'était à la limite du débauché et à la limite du mec qui veut bosser dans un bureau. Chemise noire enfilée, pantalons noirs moulants, souliers propres et cravate à l'ancienne blanche, j'avais pas envie de mettre mes plus belles réussites aujourd'hui. La météo à l'extérieure me démoralisait. Après avoir enfilé les soutiens de mes armes à feu que je n'avais pas sur moi à ce moment-là, je mis mon veston sans l'attacher et enfilai mon long manteau noir. Me jetant un dernier coup d'oeil dans le miroir, je ne fis que flatter les quelques imperfections de ma chevelure du matin avant de me mettre au boulot.

En sortant dehors, je remarquai que le temps était doux, humide, mais rien d'alarmant. Pelle en mains, je m'assurais que tout soit dégagé pour éviter que tout devienne patinoire. J'avais beau vivre dans cet appartement miteux, il fallait bien que quelqu'un se charge de la sécurité des locataires de temps en temps. S'il n'y avait pas assez de neige, le concierge laissait comme tel, ne se souciant pas des futures conséquences que cela engendrerait lors d'un gel de nuit... Ce matin-là, j'avais envie de déjeuner dans un restaurant. Ces fois étaient rares puisque je conservais mon argent pour des futurs tatouages. Je me mis à marcher vers ce petit restaurant, rien de bien riche, mais chaleureux. J'avais commandé des crêpes avec des boules de crème glacée et un café. La serveuse était une vielle dame qui n'avait rien d'intéressant. En fait, dans ce restaurant, les femmes sont bien ordinaires, mais une d'entre elle semblait agacée par un de ces clients qui vous lâche pas d'une semelle même si la tranche d'âge est plus élevée que le 20 ans. Je m'assurais que rien de grave n'arrive parce qu'après tout, notre boulot, c'est de protéger ces civils sans cervelle...

À mon grand soulagement, le client quitta et tout était rentré dans l'ordre. Je n'avais pas envie de me mêler de leur petite querelle de moches, j'avais une gueule de déterré et les nerfs tendus. La veille avait été quelque peu difficile pour moi. Les gifles s'étaient accumulées les unes après les autres et j'ai dû mettre de la glace avant de dormir... La jeune fille termina ses heures de travail et quitta le restaurant presque le feu au c*l. Je n'en fis rien et payai la vieille moche en lui donnant un minimum de pourboire, comme à l'habitude. Enfin, habitude est un bien grand mot puisque je viens si rarement... Je sortis du restaurant et décidai de passer par le parc pour prendre un raccourcis vers le boulot. Je sortis une cigarette de mon paquet et l'allumai. Ce fut en prenant ma première bouffée d'air pollué que je me reçus, directement derrière la tête, une balle de tête. Sur le coup, cela me surpris, alors la douleur était intensifiée et je manquai de perdre l'équilibre sur le trottoir grisâtre. D'autres boules me canardèrent, mais je me couvris avec mon collet pour protéger ma tête de cette attaque. Le premier assaut s'arrêta subitement, comme si la cible n'avait pas été la bonne. Je me retournai vers ces diables et ce fut, avec une rare colère que je m'exprimai:


Bande d'enc*lés! Mais qu'est-ce qui vous prend! Déguerpissez avant que je m'occupe de vous personnellement! Non mais! Emm*rdeurs d'enfants mal élevés de mes deux! Ça ne leur arrive pas une journée sans bien se comporter?! Allez! Foutez le camp! Sinon je vais chercher votre mère et me la faire en public!

À bien y repenser, coucher avec une mère de quelques enfants, ça ne doit pas être le plus grand luxe qu'on pourrait se procurer... Ces femmes-là, ça doit être plein de vergetures, un sexe plus trop en état de se dém*rder et une fausse représentation d'un véritable orgasme... Je regardais les jeunes s'enfuir dans la jupe de leur mère pour leur révéler ce qui venait de se passer. De toutes façons, par le peu de temps que je passe ici, elles reviendront et je serai déjà parti. J'inspirai et expirer à nouveau la nicotine avant de m'apercevoir que parmi eux, une fille un peu plus vieille était de la partie. J'avais reconnu son visage: C'était la fille du restaurant. Je souris alors à pleines dents avant de lui dire d'un ton plutôt moqueur:

Tiens! Si ce n'est pas la serveuse au cas désespéré! Après ton échec avec l'aîné de tout à l'heure, tu pouvais pas résister à l'envie de traîner avec des enfants, histoire de te rajeunir au moins un peu!

_________________
-What about... a bunch of titties?
-No...
-What about your mom's titties?
-Scott... no... My mom's dead.
-Oh... Then... Your mom's titties?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristina Jordaô
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Une confrontation?   Dim 12 Fév - 23:06

Comme je le pensais, les balles de neige percutèrent le type qui s’était mis dans la trajectoire. Et merde, ce n’est vraiment pas ma journée. Déjà que ce matin, le pervers à la job ce n’était pas génial, mais en plus un type que je ne connais pas à voulu faire son brillant et venir à ma supposée rescousse. J’ai l’air d’une princesse? Non, mais je suis assez grande pour me débrouiller toute seule. J’ai horreur que quelqu’un se mêle de ce qui ne le regarde pas, bonne intention ou pas. Alors, disons que la journée commençait mal, sans oublier le pervers dans le parc et maintenant sa. Wow, je n’aurais vraiment pas dû me lever ce matin.

En tout cas, il a le mérite d’être clair. Les gamins se sauvent en courant et une plus sensible que les autres pleure. Bah, ce n’est pas mon problème si elle n’aime pas l’idée que sa mère se fasse baiser même si je doute que se taper la mère soit agréable et constructif pour les gamins, surtout que c’était mon idée. Il pourrait se taper ma mère autant de fois qu’il veut, sa fait des années que je ne l’ai pas vue, je m’en fous un peu. Pour le peu qu’on peut, appeler sa une mère de toute façon.

Déjà, je pensais peut-être m’excuser, mais il peut oublier sa. J’ai pu envie de m’excuser, surtout en constatant que ce type est le supposé samaritain qui ne se mêle pas de ses affaires. D’où il croit avoir le droit de sourire comme sa, ce type. C’est officiel, il m’énerve avec son sourire fendant, de monsieur je me crois supérieur. Il n’est pas mieux que moi, j’en suis sûre et certaine.

Tiens! Si ce n'est pas la serveuse au cas désespéré! Après ton échec avec l'aîné de tout à l'heure, tu pouvais pas résister à l'envie de traîner avec des enfants, histoire de te rajeunir au moins un peu!

-Tiens si ce n’est pas le perdu du resto qui ne se mêle pas de ses affaires. Ma présence te manquait tellement que tu avais besoin de me revoir pour te sentir puissant dans ton pantalon?

Je sortis une autre cigarette, pour avoir ma dose : l’autre ayant été utilisé contre le pervers insistant. Sentir la nicotine faire sa route dans mes poumons, bon sang que sa fait du bien. La nicotine m’aide à me calmer, car l’autre il m’énerve, tout en lui m’énerve. Il n’y a que ses tatouages qui ont l’air intéressant, mais je les ai à peine vue. Tant pis, tout se que je veux c’est qu’il parte et vite pour avoir la paix et hors de question que je m’excuse il peut allez se faire f**tre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott S. Lee
DOT
DOT
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 17/01/2012
Localisation : [DOT]

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Une confrontation?   Mer 15 Fév - 12:58

Je soufflais la fumée dans les airs tout en gardant mon habituel sourire moqueur. Les enfants avaient quitté la place et ainsi on pouvait mieux respirer, l'air sentait moins la couche pleine. La jeune femme me dévisagea avec un air de défi. Ne me dites pas qu'elle va répliquer? Comme de fait, sa bouche s'ouvrit pour faire place à une réplique plutôt sans profondeur ni réalité. Je perdis mon sourire, mon regard devint plus sérieux. Je serrais les dents quelques secondes avant de les lui montrer dans une expression faciale plutôt inhumaine et plus que sadique. Moi, perdu? Je ne me mêle pas de mes affaires? Mais de quoi elle parle cette folle. En quoi j'avais l'air perdu? J'étais concentré sur mon menu un peu plus longtemps que les autres, et alors? Ça ne fait pas de moi quelqu'un de perdu, mais qui sait ce qu'il veut! Et comment ça je ne me mêle pas de mes affaires? Je passais dans le coin et c'est tout, pourquoi il faut toujours que je tombe sur des paranos moches et pas de mon âge? Et en plus, il faut qu'elle soit fumeuse comme moi... Elle hallucine encore cette folle parce qu'elle ne m'excite pas du tout. Des filles avec un caractère de m*rde, non merci. Je préfère celles qui sont bien dressées et qui n'ont rien à se reprocher. C'est vrai qu'une femme avec bien du caractère, ça peut donner du piquant dans un lit, mais pas si elle se croit pour la Reine des Insultes les plus nulles.

C'est quoi? Tu te cherches des excuses pour te sentir moins rejetée en prétendant que t'es mon genre de fille? HA! Elle est bien bonne celle-là! T'aurais dû suivre les mômes quand ils sont partis parce que vu ta tranche d'âge, t'as encore besoin qu'on change tes couches! Une poitrine comme celle-là, ça attire les pédophiles comme l'autre type-là qui arrêtait pas de te draguer. T'aurais dû accepter ses avances, comme ça je n'aurais pas eu à te supporter par après!

Je pris une autre bouffée de nicotine tout en déviant mon regard du sien pour voir l'environnement dans lequel nous nous trouvions. Un tapis de neige d'environ 30 centimètres qui couvrait la pelouse d'été, des manèges pour enfant déserts, des arbres en hibernation, des passants qui marchent sur les trottoirs pour éviter de trop se mouiller. En quoi la neige a-t-elle déjà tué quelqu'un? Les gens d'aujourd'hui sont bien frileux et sortent beaucoup moins qu'avant. Ils préfèrent rester cloitrés chez eux devant une télévision qui leur abîme les neurones que de prendre l'air, ne serait-ce que pour sortir les poubelles. Parlant de ménage, les femmes de ménage ont encore plus d'emploi qu'avant à cause de cette crise de la paresse. Personnellement, tant qu'à miser mon argent sur une mexicaine qui pourrait à tout moment me voler un truc qui traîne dans les poches d'un de mes pantalons, aussi bien faire ma lessive moi-même. Mes yeux retournèrent sur cette fille couche-culotte et je m'exprimai à nouveau:

Toujours là à nuire à mon espace vitale? T'as pas autre chose à faire?

_________________
-What about... a bunch of titties?
-No...
-What about your mom's titties?
-Scott... no... My mom's dead.
-Oh... Then... Your mom's titties?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristina Jordaô
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Une confrontation?   Jeu 16 Fév - 18:31

Non, mais c’est quoi ce sourire moqueur? Il est space ce type, vraiment décalé de la réalité celui-là. À voir son expression, il allait encore me sortir un truc insultant, faut dire je l’ai cherché moi et ma grande bouche, mais bon sang qu’il m’énerve. Et puis, il ne pouvait pas aller fumer ailleurs? Il fallait vraiment qu’il vienne ici peu de temps après moi et qu’il se place pile dans la trajectoire? Me semble, on regarde autour de soit avant de s’immobiliser comme sa au beau milieu d’un parc, mais noooon voyons. Pff, c’est n’importe quoi. J’ai vraiment pas de bol aujourd’hui.

C'est quoi? Tu te cherches des excuses pour te sentir moins rejetée en prétendant que t'es mon genre de fille? HA! Elle est bien bonne celle-là! T'aurais dû suivre les mômes quand ils sont partis parce que vu ta tranche d'âge, t'as encore besoin qu'on change tes couches! Une poitrine comme celle-là, ça attire les pédophiles comme l'autre type-là qui arrêtait pas de te draguer. T'aurais dû accepter ses avances, comme ça je n'aurais pas eu à te supporter par après!

Mon sourcil droit se haussa sous l’assaut verbal. Autant resté de glace le plus possible avec ce genre de trou de cul. Lui, montrer qu’il m’enrage le rendrait trop heureux, à n’en point douter. Il doit être du genre à rire aux dépens des autres.

-Les mômes eut on pas un bâton dans le cul comme toi au moins, pauvre tâche. Si ma poitrine ne te plaît pas, ce n’est pas mon problème. Toi tu dois préférer les artificielles grosses comme des ballons de toute façon. Celle qui ne ressent rien quand tu les touches. En fait, c’est seulement ce type la qui te permette de t’approcher, car dans un lit, si tu es comme tu parles, bon sang que je plains ta partenaire. Et puis, te laisser approcher…j’ai des doutes.

Ma poitrine est très bien merci. Une bonnet C me suffit amplement, j’ai pas besoin de plus et mes précédents mecs ne se sont jamais plains. Si ce gars aime les corps difforme, tant mieux pour lui, mais ce n’est pas une raison pour insulté le mieux. Autant ne pas lui montrer que je suis en colère, il n’en vaut pas la peine pour le moment. Je préférais retourner à ma table pour le moment. Ce type ne fait que confirmer ce que je pense. Les hommes, à part pour avoir du sexe, autant laisser faire. Ils ne servent pas à grand-chose dans la vie et leur façon de traiter le sexe opposé n’en vaut pas la peine. Ils ne savent que penser avec leur membre inférieur et frappé de toute façon, et on voit le résultat actuel. Sa ne m’étonne pas que la société va aussi mal, y’a que des hommes ou presque dans leur affaire. Le type devant moi en est un excellent exemple je trouve. C’est idée ne doivent pas être génial et grande gueule comme il est sa doit ne pas être un grand faiseur.

Toujours là à nuire à mon espace vitale? T'as pas autre chose à faire?

Quoi? Mais je ne suis même pas proche de lui là? Elle est grosse en maudit sa bulle pour un type aussi maigre. J’étais la avant lui d’abord, c’est à lui de partir non, mais pour qui se prend-il? Il n’est pas le Pape, s’il n’est pas content le squelette, il a deux jambes et il n’a qu’à partir. Mes doigts écrasèrent un peu plus ma cigarette, alors que je le regardais avec mépris.

-Si t’es pas content le chico, tu as qu’a partir. La supposée couche-culotte ne te retient pas. Au contraire, te voir foutre le camp serait rafraichissant. Le parc est assez grand pour que tu ailles ailleurs comme un grand non? Tu as peur de te perdre peut-être?

Je n’avais pas pu m’empêcher d’utiliser un ton narquois vers la fin et de le regarder avec défi. J’avais le goût de lui pourrir sa journée comme il l’avait pour moi. Alors, j’attendis de voir si ce type partait ou non, tout en résistant à l’envie de lui montrer à quel point je pouvais être gamine. Je verrais selon ce qu’il oserait dire ou faire ce grand parleur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott S. Lee
DOT
DOT
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 17/01/2012
Localisation : [DOT]

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Une confrontation?   Ven 24 Fév - 0:05

Je soufflai un nuage au-dessus de moi et pris une bouffée d'air frais. Mes trucs dits, je continuais de la fixer avec cette expression faciale moqueuse. D'ailleurs, ça ne durait pas longtemps que la gosse me répondait en disant des trucs dignes d'une adolescente en fugue. Elle doutait sur le fait que les gens se laissaient approcher par moi, et bien j'allais lui montrer. Je lui souris à pleine dents et lançai ce qui restait de ma cigarette au loin. Après lui avoir dit que sa présence me dérangeait, je n'attendis pas sa réponse que je marchai rapidement vers elle pour m'arrêter à quelques centimètres d'elle, bein droit, le sourire aux lèvres. La fille voulait jouer, alors aussi bien jouer le jeu entièrement. Mon but sera de la faire craquer, de la faire pleurer, de faire en sorte qu'elle se ramène chez ses parents. Les feignasses dans son genre, je n'en avais pas peur et elle le sentira. Elle ne voulait pas partir, mais elle voulait que je parte comme moi je le souhaitais. Nous ressemblions à des loups, à des lions qui défendent leur territoire. De toutes façons, j'ai mon petit truc perso qui me permettra de gagner ce duel fort amusant. Je m'en fouttais que j'avais affaire au travail, j'avais une proie à me débarrasser et ce ne sera pas ce truc-là qui m'empêchera d'avoir un moment rigolo...

Tu m'as laissé t'approcher sans broncher, tu l'as ta preuve Missy! Faut savoir se servir de sa tête des fois, mais j'en doute que tu en aies une sur les épaules. T'as quoi... 14? 15 ans? Qu'est-ce que tu fous encore-là à papoter avec un inconnu? On t'a pas appris de ne pas parler aux étrangers? Oh... non... Une petite conne comme toi ça se croit rebelle, ça vandalise la voiture des autres et quand ça se fait prendre la main dans le sac par les autorités, c'est-là que maman ou papa vient jouer un rôle, hein? J'ai pas raison petite garce? La raison du pourquoi je ne pars pas, ce n'est pas parce que j'ai peur de me perdre, mais que je m'assure que tu n'abîmeras pas les yeux d'un autre, l'horreur! C'est simple, prends tes deux jambes, marche dans cette direction sans te retourner et ne reviens pas, compris?

J'avais dit ces derniers mots en tapant son crâne du bout de mon index pour la faire reculer. Après ce geste qui pouvait me coûter une suspension de mes fonctions de quelques jours, je croisai les bras en continuant de la regarder, l'air de m'amuser totalement à ses dépends. Ses mots ne me faisaient rien et peu importe ce qu'elle pensait, je m'en fouttais. Il fallait bien le dresser ces enfants. Les parents les laissent 5 minutes seuls dans leur chambre et déjà, ils fuguent pour trouver cette «liberté». En aucun cas la vraie vie nous permet une liberté. Nous sommes tous enfermés dans la même m*rde et nous ne pouvons pas nous en sortir. Ces jeunes qui ramassent de l'argent sur les trottoirs, ils n'ont pas d'avenir et sont encore plus paumés que nous. C'est bien en croyant être libres qu'ils le sont moins. Ils sont damnés par leur psychologie personnelle et le seul moyen de leur en sortir, c'est de leur montrer le véritable côté des choses et souvent, les mots ne savent pas adoucir leur cerveau tranchant.

Parlant de seins... justement... t'es jalouse de celles qui ont le moyen de s'en payer, pas vrai? Tu te cherches des raisons pour ne pas te sentir délaissée par cette nouvelle mode. Tes seins sont peut-être pour toi largement suffisants, mais à un certain âge, ils t'arriveront aux genoux parce que tu n'auras pas sû les entretenir comme ces vaches de riches qui ont réussi à les remonter avec quelques milliers de dollars. Tu te trouves peut-être jolie maintenant, mais avec un caractère aussi mauvais que le tien, tu auras une allure pire que celle d'une truie en rûte. Allez, vas faire ta sieste maintenant!

Mes bras se décroisèrent et mes mains entrèrent dans mes poches pour se réchauffer. Je n'avais pas oublié que nous étions en hiver, mais j'avais oublié ma paire de mitaine à l'appartement...

_________________
-What about... a bunch of titties?
-No...
-What about your mom's titties?
-Scott... no... My mom's dead.
-Oh... Then... Your mom's titties?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristina Jordaô
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Une confrontation?   Ven 23 Mar - 12:08

Le con continuait de sourire d’un air méprisant. Il me regardait avec le regard de supposément supériorité sur ma personne. Non, mais pour qui se prend-il? Sa vie doit être tout aussi pourrie que la mienne alors ses regards qu’il se les garde! En plus, le crétin s’approche avec son sourire à la Joker, franchement sa l’enlaidit encore plus. Il est vraiment sourd, car au lieu de partir il se rapproche. Heureusement pour moi je ne suis pas son genre, alors moi et ma poitrine supposément plate sommes sauvées sur cet aspect. Par contre, s’il veut me frapper je sais que de la position que je suis ….ce n’est pas la meilleure, mais changé de position serait lui dire qu’il m’intimide alors que ce n’est pas le cas. Mon visage de plus en plus fermer en le voyant proche et lorsqu’il ouvrit la bouche pour parler…WOW j’ignorais qu’on puisse dire tant de conneries en si peu de temps.

Tu m'as laissé t'approcher sans broncher, tu l'as ta preuve Missy! Faut savoir se servir de sa tête des fois, mais j'en doute que tu en aies une sur les épaules. T'as quoi... 14? 15 ans? Qu'est-ce que tu fous encore-là à papoter avec un inconnu? On t'a pas appris de ne pas parler aux étrangers? Oh... non... Une petite conne comme toi ça se croit rebelle, ça vandalise la voiture des autres et quand ça se fait prendre la main dans le sac par les autorités, c'est-là que maman ou papa vient jouer un rôle, hein? J'ai pas raison petite garce? La raison du pourquoi je ne pars pas, ce n'est pas parce que j'ai peur de me perdre, mais que je m'assure que tu n'abîmeras pas les yeux d'un autre, l'horreur! C'est simple, prends tes deux jambes, marche dans cette direction sans te retourner et ne reviens pas, compris?

Blah blah blah, mes yeux en roulèrent dans leur orbite en entendant ses provocations. Oui, j’ai fugué à plusieurs reprisent, mais je n’ai aucun délie à mon actif. Et le commentaire sur les parents…pfft bonjour les stéréotypes. Je préfère encore me débrouiller seule que de les contacter. En plus, il osait me donner une tape du doigt sur le front, ce n’était pas le moment de blesser l’autre pour un geste aussi petit, on prend de grandes respirations dans sa tête et tout va bien aller. De toute façon, il ne sait rien de ma vie alors autant lui laisser ses visions noires et blanches de la vie. Alors, comme sa il ne veut pas que j’abîme les yeux des autres. C’est n’importe quoi son commentaire et j’ai beau le connaître je doute qu’il soit siiiiii altruiste que sa.

-Oooh, tu être saint ou quoi? Tu préfères abîmer tes yeux que les autres se détruisent supposément leur rétine en me regardant? T’es pas crédible, c’est plutôt ton orgueil qui te dit de rester.

Parlant de seins... justement... t'es jalouse de celles qui ont le moyen de s'en payer, pas vrai? Tu te cherches des raisons pour ne pas te sentir délaissée par cette nouvelle mode. Tes seins sont peut-être pour toi largement suffisants, mais à un certain âge, ils t'arriveront aux genoux parce que tu n'auras pas sû les entretenir comme ces vaches de riches qui ont réussi à les remonter avec quelques milliers de dollars. Tu te trouves peut-être jolie maintenant, mais avec un caractère aussi mauvais que le tien, tu auras une allure pire que celle d'une truie en rûte. Allez, vas faire ta sieste maintenant!

J’écrasais mon mégot dans la neige en riant. Moi être jalouse des filles à papa ou pute pour riche? Oh boy, mais il se d’où ce perdu? Je suis parfaitement au courant que ma poitrine risque de s’abaisser dans le temps, mais je préfère sa au fait d’avoir des ballons de ciment qui vont me briser le dos au fil du temps. Cette conne perde leur sensibilité mammaire et s’en font rajouté un peu plus à chaque fois, bonjour le poids de plus que tu ne devais pas avoir qui va créer des douleurs au dos et t’empêcher de marché plus tard. Tout sa pour quoi? Pour que leur pie de vache ne pendouille pas en étant vieille ridées? ….Bon sang, assumez votre âge au lieu de faire les barbies dépendantes de leur maquillage. Alors, si je deviens jalouse de ces putes c’est que je deviens folle, sûre et certain.

Il a beau être le mec le plus con que j’ai rencontré, il a quand même réussi à me faire rire avec ces concepts loufoques. Cependant, il ne faut pas exagérer, je ne l’apprécie pas plus pour autant. Par contre, le faire réagir est amusant, y’a pas à dire, l’obsédé des montgolfières. Je descendis de ma table à piquenique pour m’approcher de lui avec un sourire en coin. Je n’allais pas lui donner mon coin de par cet encore moins avec notre discussion. Par contre, autant lui donner un cadeau voyons. D’un mouvement rapide je pris de la neige, à l’aide de mes mitaines, et en glissait dans son manteau avant de m’installer à nouveau sur ma petite table en riant.

-Pour t’aider à te calmer, tu étais à la limite de baver sur ces vaches déformées.

Et je repartis à rire. Gamine, moi? À mes heures et la c’était tout simplement trop tentant. J’avais bien remarqué qu’il n’aimait pas sa et le faire chier est décidément amusant. Ma journée avait peut-être mal commencé, mais cela allait mieux. Une journée sans rire est une journée de gâcher et de merde, selon moi. Alors…ce n’était pas si pire comme journée. Je regardais ma montre rapidement et me rendis compte qu’il me restait encore un peu de temps avant de devoir rentrer me changer pour la deuxième job. Humm, une douche je sens que cela fera du bien, mais avant je veux voir sa réaction.

[sorry pour le retard ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott S. Lee
DOT
DOT
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 17/01/2012
Localisation : [DOT]

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Une confrontation?   Jeu 24 Mai - 12:19

Mon orgueil qui me dit de rester? Oui, c'est vrai, j'suis orgueilleux, mais je suis un mec, alors c'est parfaitement normal. J'dois montrer que je suis supérieur à elle parce que justement je suis de sexe supérieur. Les femmes ne sont pas fortes et comme elle, elles ne font que se lamenter sur leur sort sans agir comme des vraies. Pour agir comme des vraies, il faut sortir les crocs, les griffes, se battre. Si t'es assise devant ta télévision à journée longue, c'est clair que tu n'as pas de vie et que tu seras lâche et lasse sans arrêt. Je ne trouve pas ça pathétique, je trouve ça dégradant. Celles qui tentent de percer dans un métier quelconques se voient rabaissées par ces vaches campagnardes qui mangent, font leur besoin et râlent.

Ses yeux avaient roulé lors de mon premier commentaire, mais elle n'avait rien contesté. Avais-je mis le doigt directement sur la plaie? Si c'était pas le cas, pourquoi elle ne disait rien en retour? Avait-elle peur de mes arguments béton? Hé hé! Scott, c'est toi le meilleur. Dans les combats d'insultes, personne ne t'arrive à la cheville. La preuve, la petite passe son temps à rire. Ouais... elle rit parce qu'elle est timide, nerveuse. Elle ne savait pas quoi dire, je l'avais carrément bouche-bée.«Like a Boss» qu'ils diraient... Elle riait, elle tournait les yeux, elle ne disait rien. Cette fille sans nom ne savait carrément pas quoi me répondre. Je la regardais qui écrase sa cigarette contre la neige, prenait justement ce blanc glacial dans ses mitaines et me la mit dans le manteau. Je me reculais de deux pas et retirai le maximum que je suis capable. Et l'autre qui me disait que c'était pour m'aider à me calmer! On peut dire que ça venait de me rendre mauvais. Elle faisait ça pour me provoquer et rester-là à se moquer, ça ne faisait que m'inviter à me joindre à son jeu.


Tu parles de toi, là? Te fais pas d'idées, je t'ai dit que t'étais pas de mon genre!

Je ris à mon tour en me disant qu'elle s'était elle-même traitée de vache déformée. Moi je n'avais pas de problème avec ça, si elle s'assumait comme une mocheté, ça prouvait seulement qu'elle faisait du progrès. Je pris à mon tour de la neige et la compactai dans le creux de mes mains pour faire une boule bien dure. Puis, je la lançai sur elle, en plein visage! Ça lui apprendra! On se frotte pas à moi parce que vous verrez qu'il y a plus fort que vous. J'ai peut-être l'allure d'un cure-dent, mais j'en ai de l'énergie à revendre.

[HRP: C'est moi le pire et en plus j'te réponds avec de la bouse... xD]

_________________
-What about... a bunch of titties?
-No...
-What about your mom's titties?
-Scott... no... My mom's dead.
-Oh... Then... Your mom's titties?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristina Jordaô
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Une confrontation?   Mar 29 Mai - 21:15

Tu parles de toi, là? Te fais pas d'idées, je t'ai dit que t'étais pas de mon genre!

Non, mais il est bouché ou quoi? D’où il voit qu’il m’intéresse sexuellement? Au contraire, je suis ravie de ne pas être son genre qui est tout siliconé et botoxée. Juste imaginer le touché…..eurk non merci, j’ignore quels genres de bibittes il a et si sa s’attrape son affaire. Être aussi con, sa pourrait devenir contagieux, on a juste à regarder un groupe «d’hommes» ensemble pour s’en rendre compte. Sa ce lance des défis stupides et sa remplace le déodorant d’un autre part une barre de philadelphia juste pour rire…..Ouais, vraiment intelligent le sexe masculin par moment et à voir celui-là, c’est sûr que ce n’est pas mieux. J’ignore son âge, mais il me semble un peu plus vieux que moi. Une raison de plus de ne pas l’aimer, il est plus vieux, c’est sûr que lui faire confiance est impossible comme toutes les autres personnes plus âgées. Alors, il est encore moins mon genre. Peut-être que s’il insiste autant c’est qu’il rêverait que moi je fantasme sur lui? Oh bon sang, je n’aurais pas du penser sa j’ai envie de vomir maintenant. J’ai mes fuckfriends pour assouvir mes pulsions, je n’ai pas besoin d’un type aussi con pour fantasme, mais vraiment pas.

Suite à cela, il prit de la neige pour faire une boule. Je suis loin d’être idiote et j’ai très bien compris qu’il veut me l’envoyer dessus, d’ailleurs ce n’est pas très long qu’une masse blanche bien tapé arrive dans ma direction. J’ai juste le temps de mettre mes bras devant moi, pour amortir un peu le choc, que je le projectile me percute. C’est qu’il lance fort le squelette. Il n’a pas aimé ma surprise? Pourtant, je ne lui ai pas envoyé mon poing dans la face comme j’en rêve. Faut que je fasse un peu plus attention à mon comportement il paraîtrait. Pfft c’est n’importe quoi selon moi, je suis très bien comme je suis et les blesser, ben ils l’ont cherché c’est tout.

En tout cas, il avait l’air fier de son coup l’échalote. Il ne le sera pas pour longtemps, oh que non, et tant pis si j’ai l’air gamine, l’autre n’est pas mieux. Après tout, il réplique de la même façon. Rapidement, je fis une boule tout aussi compacte que la sienne, mais au lieu de viser son visage, je préfère viser une autre zone. Je lui rendis sa balle de neige rapidement en direction de ses bijoux. J’espère presque, et je dis bien presque qu’il est rapide pour se tasser, car il n’est pas le seul à savoir lancer. Le fait qu’il me lance une boule de neige avait peut-être tu mon rire, mais il avait remplacé mon désir d’amusement par le goût de le bombarder de neige, à défaut de l’assommer avec une pelle. Je le regardais froidement en me tenant debout face à lui, sans être trop proche, prête à répliquer une nouvelle fois.

[pfff je suis pas mieux pour la bouse Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une confrontation?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une confrontation?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Confrontation avec un employeur
» confrontation salarié employeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[DOT]Insurrection :: RP -- Zones neutres :: Lieux publics :: Parc-
Sauter vers: