AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrée par infraction... ¬¬

Aller en bas 
AuteurMessage
Akuma Subarashii
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : appartement miteux dans un quartier isoler au nord de la ville

Stats
Rang: F
Points:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Entrée par infraction... ¬¬   Dim 12 Fév - 20:54

C'était la fin de mon chiffre dans une quarantaine de minutes, aillant troquer mon gilet pour un tablier vert avec l'insigne du propriétaire me faisait étrange pour ma troisième journée, mais je ne m'en plaignais guère au contraire. En fait je ne pouvais être que reconnaissant, voyant que j'avais besoin d'un travail honnête Sylvain, le propriétaire de mon petit logement miteux, m'avait proposer un poste dans son petit commerce. L'honnête homme avait besoin de main-d'oeuvre supplémentaire et il m'avait donner ma chance.

Cette petite épicerie était chaleureuse, quelques bacs à fleur protégés pour l'hiver qui au printemps allait surement donner naissance à de jolies fougères et fleurs. Tout était propre, contrairement à mon appartement qui faisait pitier à voir. Les légumes d'un côté, les fruits de l'autre. Une section poissonnerie, charcuterie et boulangerie étaient également là. Il n'y avait pas à dire Sylvain savait bien gérer cet endroit, il avait une caissière dans toute la boutique et elle était d'une vitesse exeptionnelle, j'appris durant ma pause par l'homme que celle-ci avait la capacité d'accélérer les mouvements et les réactions des objets et de ses propres membres. C'était pas mal utile. Elle demeurait cependant réservé à mon égard, bien que pour les clients jamais je n'aurais vu plus beau sourire.

Puis il y avait, le poissonnier, celui-ci pas mal agile manipulait plusieurs couteaux à la fois, parfois les passants entraient dans la boutique pour le voir à l'oeuvre écaillant vidant et sectionnant d'un seul coup un produit de la mer pour le déposer sur le présentoir glacé. Il y avait également et non le moindre le dernier employé de cette jolie place, on le considérait l'homme à tout faire de l'endroit, c'était lui qui s'occupait que chaques articles soit placé à sa place, que les pains soient au four et ne brûle pas, remplacait les employés lorsqu'ils allaient au toilette où était malade. Il pouvait ce dupliquer, mais temporairement en cas d'urgence, je ne l'avais vu faire à l'oeuvre qu'une fois, mais depuis deux jours il avait un ruhme qui l'empêchait d'utiliser ses pouvoirs correctement. Bien entendu il y avait d'autres employés, peu nombreux mais existant, mais il s'agissait là d'étudiant à temps partiel.

- HEY LE NOUVEAU !

Je me retourna, reconnaissant ce surnom qu'on m'attribuait depuis que j'étais engager, c'était l'homme à tout faire, il me pointa le four tandis que j'empilai la dernière boîte.

- Avant de finir ton quart de travail tu voudrais bien t'occuper des pains, il faut que je fasse l'inventaire !

Il me regarda sévèrement, ne me demandant pas mon avis il alla faire ce qu'il avait dit, comptant les fruits et légumes. Je soupirai découragé par le comportement de mon collègue avant de me diriger au four. La température beaucoup trop chaude du four à l'ancienne allait fait griller les pains j'abaissa l'intensité des pains et attendit le temps demander avant de les sortir du four avec la sorte de pelle en bois pour les insérer dans des sacs en papier et les placés dans le présentoir. Et comme m'avait prévenu Sylvain, je fis de nouveau pain avant de les mettre au four et prépara une nouvelle pâte pour demain. Lorsque j'eus fini mon travail était terminer j'alla donc dans le vestiaire et retira mon tablier.

- LE NOUVEAU, m'appella encore une voix, mais féminine cette fois-ci.

J'allai voir la caissière et demanda:

- Qu'est-ce qui ne va pas ... Julie ?

- C'est Hélène ! -elle me montre le pain - C'est toi qui a fait ca ?

Je regarda la mis et avoua que c'était bien moi.

- Ca alors tu aurais du dire à Sylvain que tu étais douer pour la cuisson ! Je vais lui en parler ce soir, ca te plairais de cuire des pains ?

- Bien entendu.

L'idée d'être boulanger me plaisait, c'était bien mieux que simple commis d'épicerie, je lui gratifia mon plus beau sourire et lui souhaita une bonne journée avant de quitter les lieux en route pour mon appartement. J'allais ouvrir la porte principale lorsque je constata que j'avais perdu mes clés ! MERDE... Je regarda le troisième étage, est-ce que j'allais grimper ou attendre le retour de Sylvain ? Non surement pas, j'escalada donc le mur me servant de mes griffes comme crochet, j'atteind le deuxième et par mégarde vis une des occupantes de l'immeuble en train de se dévêtir. Nos regards s'échangeame un moment et pour une des rares fois depuis 3 ans je rougis comme jamais.

- Dé..dé...désolé je... C'est pas ce que vous croyez...

Plutôt surpris j'enfonca trop mes griffes et la brique cèda me faisant chuter jusqu'en bas sur le dos. une douleur vive me traversa le dos pendant un moment puis une chaleur réparatrice.

- Et merde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristina Jordaô
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Entrée par infraction... ¬¬   Sam 19 Mai - 23:34

FINI!!!! Enfin, j’en pouvais pu du blabla incessant de mes amis. Sérieusement, je les aime, mais parfois….je me demande comment ils font pour parler autant pour ne rien dire. Ils sont venus me rejoindre après mon shift au resto, déjà que le matin fut ennuyeux, moi je voulais une douche pour enlever toutes les odeurs…et ben non adieux mon appartement, à la place je me suis changée en vitesse et pourquoi? ….Pour RIEN! Nada niet, ont à passer la journée dehors a profiter du soleil. Bon ok c’était agréable comme détente je somnolais même et ces traitres oui oui ces ont profité de mes réponses automatiques. Ils savent très bien que je réponds oui en étant peu consciente et ils m’ont arraché une réponse positive au magasinage. NOOOOOOOOOOOOON, je hais acheter du linge, alors que j’en ai suffisamment selon moi. Résultats, j’ai passé ma soirée à faire les boutiques avec les filles, j’aurais préféré rester avec les gars ou aller au cinéma, c’est moins épuisant, mais bon c’est terminer et je vais enfin pouvoir profiter d’un bon bain dans mon appartement.

J’étais presque rendue, j’entrais dans l’immeuble quand un cri très aigu et féminin percuta mes chers tympans, le tout suivi d’un BOUM suivi d’un «et merde». Qu’est-ce qui se passe encore ici? Déjà hier la vieille du bloc n’a pas arrêté de se plaindre, aujourd’hui il se passe quoi? Curieuse, je m’approche de la ruelle d’où est venu le bruit et c’est la que je vois Carole avec un bout de tissus qui cache sa poitrine, ma voisine du dessous, crier à tue-tête des mots pervers, voyeurs et j’en passe à quelqu’un coucher par terre. Bon de ce que j’en déduis, ce type a réussi a grimpé j’ignore comment, et est tombé sur Carole qui passait nue devant sa fenêtre. Le type surpris du cri est tombé et en plus d’être un futur spiderman ben il a la capacité de wolfverine, car il ne crie pas de douleur et il est toujours conscient. Je m’approche du type et le reconnus comme mon voisin d’appartement.

-OH! CAROLE! TU PEUX LA FERMER, ANYWAY ONT SAIT TOUS QUE TU TE BALADES À POIL EN ESPÉRANT QUE LE GARS DU BLOC A COTÉ TE RELUQUE. ARRÊTE DE FAIRE TA VIERGE EFFAROUCHÉE. SA FAIT LONGTEMPS QUE TU L’ES PU.

-NON, MAIS JE TE PERMETS PAS SALE GOSSE, CE TYPE A VOULU RENTRER DANS MON APPARTEMENT.

-BEN OUAIS BEN OUAIS, C’POUR SA QU’IL EST TOMBÉ AU LIEU DE TE SAUTER COMME T’EN RÊVES LA COCHONNE?

-PFFFF, TU DIS N’IMPORTE QUOI


Et sur un claquement de fenêtre et des rideaux baisser, cette chère garce de Carole a arrêté de crier, chose qui me fait du bien aux oreilles, car les cries aiguës j’en aie eu assez dans ma journée. Bon, maintenant que le cas Carole est clos c’est au tour de l’autre dont j’ignore le nom, mais que je sais qu’il vit à côté de chez moi. J’ai toujours trouvé qu’il avait un look étrange, il a dû se faire traiter de plein de trucs ce type, mais les pires monstres sont souvent les moins apparents et j’en sais quelque chose. Nonchalamment, je le détaille, il semble pas presser de se lever en tout cas.

-tu comptes rester coucher longtemps le voisin? Au titre de voyeur, tu veux ajouter celui de clochard ou tu as une raison pour jouer aux araignées?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akuma Subarashii
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : appartement miteux dans un quartier isoler au nord de la ville

Stats
Rang: F
Points:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Entrée par infraction... ¬¬   Dim 20 Mai - 0:15

Je demeura allongé un long moment, les yeux fermés du à la douleur qui envahissait mon dos, j'étais soulagé d'être plus endurant que la norme. J’espérais cependant ne pas avoir de commotion, il fallait dire que j'étais tombé du deuxième étage, ce n'était pas une petite chute... c'était approximativement... 6-7 mètres si je mesurais bien... La chaleur réparatrice me soulageait tandis que j'entendais de nombreuses insultes poussés sans doute par la jeune femme du deuxième, j'avais eu droit à peu près à tout, pervers, idiot, enfoiré, voyeur, etc... Je ne réagissais pas, j'avais entendu bien pire et sérieusement j'avais eu une journée si satisfaisante pour mon estime de moi-même que je ne me laissa atteindre par aucun de ses mots. Je me rendais à présent compte que tant et aussi longtemps que ce n'était pas une personne qui m'était cher tel que Yue, Ryûchi et mes anciens amis... les mots et les remarques me laissaient pratiquement de marbre. L'indifférence était devenue mon bouclier, ma zone de confort dans ce monde rude et désagréable dans lequel Okeanos m'avait forcé à plonger tête première.

-BEN OUAIS BEN OUAIS, C’POUR SA QU’IL EST TOMBÉ AU LIEU DE TE SAUTER COMME T’EN RÊVES LA COCHONNE?

-PFFFF, TU DIS N’IMPORTE QUOI !

Qui donc prenait ma défense ? J'avais été si profondément préoccupé par mes propres pensées que revenir à la réalité en entendant cela me troubla. Je pus finalement avaler une bonne goulée d'air qui soulagea mes poumons brûlants réclamant leur oxygène quotidien depuis ma chute. La personne qui avait pris ma défense avait carrément cloué le bec de la jeune femme qui avait claqué sa fenêtre et arrêté de m'attribuer toute sorte d'insultes. Je me risqua d'ouvrir un oeil, même si j'étais embarrassé par la raison pour laquelle je me retrouvais sur le dos actuellement je ne laissa pratiquement rien paraître, mais je me doutais bien que j'avais conservé mes rougeurs.

Ce fut à ce moment que j'identifia le visage à qui appartenait la voix, il s'agissait de ma voisine de logement, jeune femme de taille moyenne à la longue chevelure de jaie, si je devais la décrire en un seul mot je la décrirais de 'rebelle'. Piercing, tatouage, jean troué, converse, chandail serré et toute sorte d'accessoire, elle était loin du profil de l'enfant sage de l'extérieur. Elle s'adressa à moi tandis qu'elle me dévisage;

- Tu comptes rester coucher longtemps le voisin? Au titre de voyeur, tu veux ajouter celui de clochard ou tu as une raison pour jouer aux araignées?

Je soupira avant de me redresser d'un coup afin de m'asseoir, j'entendis mon dos craquer durant le mouvement un son assez désagréable qui ne disait rien de bon. Je grimaça légèrement avant de lui répondre;

- J'ai perdu mes clés... du coup je pensais qu'escalader jusque chez moi serait une bonne idée... ce n'était pas le cas on dirait.-j'esquissa un sourire mi-figue, mi raisin avant de me relevé après avoir pris une bonne respiration, la douleur était tolérable, mais très très désagréable. J'appliqua ma main humaine contre mon dos afin de 'soulagé' ma douleur avant de poursuivre - Et mon nom n'est pas le voisin, mais bien Akuma Subarashii.... pfff saleté de chute... et toi comment dois-je t'appeller chère 'voisine' d'étage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristina Jordaô
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Entrée par infraction... ¬¬   Dim 20 Mai - 21:34

Il me détaille pas mal ce voisin. Il n’a jamais des piercings et un tatouage? Bon, remarque il est observateur, car il n’y a que celui sur ma cheville que j’ai laissée a découvert, mais bon il ne connait pas la signification de celui-ci et je m’en fous de ce qu’il pense. J’ai toujours vécu ma vie comme selon mes envies du mieux que je peux, s’il me jugent comme tout c’est vieux et ben il va comprendre que sa me rend indifférente. Le nombre de fois que j’ai fini dans un bureau d’un intervenant ou d’un psy quand j’allais à l’école et tout sa pour entendre du «je veux seulement t’aider»….ouais, ouais ils disent tous sa avant de te poignarder au sens propre comme figuré. C’est une des raisons pourquoi je ne suis pas restée, les regards de dégouts ou compatissant alors qu’ils connaissent que dalle, non merci je passe mon tour.
Mais la je m'égard c’est pas de moi qu’il est question, mais de ce type qui vient de se redresser avec un son assez dégueu. Ce type doit s'être déplacé une ou deux vertèbres et une ou des cotes. Tant qu’il est capable de marcher moi sa me va, il ira voir le docteur s’il le veut ou il appellera l’ambulance. Moi, ma curiosité est assouvie alors le reste m’importe peu.

- J'ai perdu mes clés... du coup je pensais qu'escalader jusque chez moi serait une bonne idée... ce n'était pas le cas on dirait.

Alors, il a perdu ses clés et le truc le plus brillant qu’il est eu c’est de jouer les araignées bousté a je sais pas quoi? Crocheter une serrure sa ne l’intéressait pas ? ….Bah, c’est vrai que ce n’est pas tout le monde qui sait sa ma grande réveille, ce n’est pas parce que toi tu sais que l’autre dude est au courant de la technique. Bon tout ce que sa lui a servi c’est de se rincer l’œil, de faire des trous dans le mur de brique et d’être bien amoché…beau tableau.

-Et mon nom n'est pas le voisin, mais bien Akuma Subarashii.... pfff saleté de chute... et toi comment dois-je t'appeler chère 'voisine' d'étage.

C’t'un drôle de nom, mais bon on choisi pas alors ce n’est pas de sa faute. Les parents ont parfois des drôles d’idées en tête ou un peu de substance dans le corps quand ils choisissent. En tout cas, les miens devaient être saouls, car ils ont oublié le «h», ou ils voulaient faire différent des autres, je n’en sais rien et leur opinons je m’en souci comme de ma dernière chaussette.

-Tu devrais te lever si tu ne veux pas te faire tremper, y’annonce de la pluie. Si tu veux, je te l’ouvre moi ta porte au lieu que tu retentes ton truc de fou et que sa me tombe dessus pour je sais pas quelle raison.

Sur ces mots j’attendis qu’il se lève avant de continuer ma route, c’est que moi j’ai des sacs alors qu’il se démerde pour me suivre en plus il doit peser des tonnes en plus et je ne suis pas une femme à la force surhumaine. Je m’arrêtais a quelques pas en ne l’entendant pas me suivre, mais je en me retournais pas…à quoi bon ?

-Cristina ….Et pas de surnom débile compris Subarashii, j’ai horreur de sa.

Et j’ouvris la porte pour qu’il rentre. Reste à savoir s’il va réussir à se rendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akuma Subarashii
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : appartement miteux dans un quartier isoler au nord de la ville

Stats
Rang: F
Points:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Entrée par infraction... ¬¬   Dim 20 Mai - 22:09

Une bonne chose de faite j'étais debout et je ne tanguais pas trop d'un côté et de l'autre, mais je devrais éviter de dormir d'ici quelques heures question de pas avoir de commotion cérébrale et qu'on me retrouve mort dans mon appartement le lendemain. Je ressentais la sensation brûlante de mon feu réparateur tout le long de mon dos qui tentait en vain de rompre la sensation douloureuse de ma chute. Chose qui était très énervant et peu pratique d'être à moitié humain c'est que je n'étais pas aussi résistant physiquement qu'Okeanos. Les esprits-élémentaires n'avaient pas à s'en faire niveau blessure physique...

Je poussa une plainte de soulagement tandis que j'étira mon dos les bras bien haut, un craquement désagréable se fit entendre de nouveau à la basse de mes côtes... Bon sang... à croire qu'il fallait toujours que je m'arrange pour me retrouver amoché. Je ramena mes bras vers moi agitant rapidement les griffes de ma main gauche afin de les dégourdir et regarda de nouveau ma voisine qui me dévisageait. Il fallait dire que je faisais de même, mais en même temps je me fichais un peu de son allure, depuis quelques années l'apparence était chose secondaire chez moi. Il fallait dire que j'avais eu tout un traitement choc les 4 années avant d'entrer au pensionnat avec tout les changements physiques qui c'était produit en moi. Que je change d'avantage ou non je m'en fichais désormais, j'avais en quelque sorte fait le deuil quand à mon humanité.

-... Si tu veux, je te l’ouvre moi ta porte au lieu que tu retentes ton truc de fou et que sa me tombe dessus pour je sais pas quelle raison.

J'arqua prestement un sourcil alors qu'elle me proposait d'ouvrir la porte de mon appartement, je me mis alors à l'analyser. Mais comme je ne la connaissais pas et que j'étais malheureusement naïf je ne voyais que très peu de méthode quand à la manière d'ouvrir ma porte.

- Vous êtes amie avec la femme du proprio c'est ça ? À moins que tu ne sois assez habile pour entrer par effraction. -je fis mine de réfléchir un moment les bras croisés contre ma poitrine brûlante. - Quoi qu'il en soit je serais ravis de pouvoir rentrer chez moi sans utiliser l'escalade encore une fois.

Je ne lui accorda que très peu d'attention sachant qu'il en était de même pour elle qui ne voulait savoir que très peu de moi. C'était toujours mieux que la femme de l'étage qui m'avait injuriés de toute les manières inimaginables un peu plus tôt. Elle continua son chemin avec ses paquets en main elle répondit alors à ma question après une lenteur excessive:

-Cristina ….Et pas de surnom débile compris Subarashii, j’ai horreur de sa.

- C'est claire comme de l'eau de roche. - je tapas légèrement ma tempe d'un index - j'ai une très bonne mémoire.

Je la suivis alors de peine et de misère jusqu'à notre étage. Nous grimpions les marches sans ne serai-ce qu'un seul échange. C'était le genre de silence agréable et sans tension. Malgré la douleur que me procurait mon corps sous chacun de mes pas je ne me plaignis pas, je savais que quelques ice pack bien glacé et le temps aiderait à la guérison. Nous arrivâme alors à notre étage, son appartement était du côté gauche de mien, le couloir était étroit et j'évitas d'être trop près d'elle. Je détestais la proximité des gens depuis que j'avais abandonné Isuzu et Yue.

- Alors Cristina, comment allez-vous procédé ? Je suis curieux de voir votre performance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristina Jordaô
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Entrée par infraction... ¬¬   Mer 23 Mai - 23:59

- Vous êtes amie avec la femme du proprio c'est ça ? À moins que tu ne sois assez habile pour entrer par effraction. Quoi qu'il en soit je serais ravis de pouvoir rentrer chez moi sans utiliser l'escalade encore une fois.

Bon sa part mal Subarashii me vouvoie. J’ai horreur de sa, c’est peut être une marque de respect pour lui, mais moi sa m’énerve à un plus haut point. Sa me rappelle un peut trop ces adultes qui nous forces à utiliser le «vous» et le «monsieur», juste pour se sentir supérieur. Bon sang, que sa m’écorchais la bouche de devoir paraître polie devant c’est hypocrite. Je n’aime vraiment pas les personnes plus âgées que moi, ok tu as plus d’expérience de vie que moi, mais ce n’est pas une raison pour essayer de diriger mes choix comme toi tu le voudrais le vieux. Je dirige et tant pis pour toi.

- C'est clair comme de l'eau de roche. J'ai une très bonne mémoire.

-Tant mieux pour toi alors.

Et je continuais ma route, qu’est ce qu’il voulait que sa me fasse qu’il possède une bonne mémoire? Je n’irais pas lui demander le numéro de banque d’un gars à l’autre bout du monde ou une séquence de chiffres, je vais lui ouvrir sa porte et après je prends, enfin, ma douche avant de me coucher. Il passa devant moi très lentement, il avait mal et sa se voyait, mais il ne se plaignait pas. Soit c’était toute une tête de cochon soit, il était vraiment résistant aux chutes, d’après moi c’est plutôt la première option et je le comprends, mon orgueil combiner à ma tête dure me ferait agir de la même façon probablement. Rendu au troisième étage, j’ai pu remarquer qu’il n’aimait pas les contacts rapprocher, car il a eu un mouvement de recule dans l’espace restreint du couloir. J’ignore pourquoi et franchement à cette heure la je m’en fou pas mal. Je pris le temps d’aller porter mes sacs dans mon appartement, les mettre juste dans mon entré, et je me tournais vers mon voisin. Son commentaire me fit tiquer mentalement, il s’arrangeait pour qu’il se débrouille avec sa putain de porte, déjà que c’est «gentil» de ma part de lui ouvrir.

- Alors Cristina, comment allez-vous procéder ? Je suis curieux de voir votre performance.

-Ce n’est pas une performance, mais un truc tout simple. Ces portes sont vieilles alors c’est facile à crocheter. TU devrais regarder un peu et apprendre pour la prochaine fois Subarashii.

J’avais accentué le «tu» pour être sure qu’il avait compris mon déplaisir face ou vouvoiement. J’espère qu’il a compris sinon je vais me faire une joie d’augmenter sa douleur dans ses côtes la prochaine fois. Tranquillement, je pris place devant sa poignée de porte et je sortis de mes poches deux petites broches, je les avais déjà travaillés pour ce genre d’utilisation vue que j’oublie souvent mes clés dans mon appartement. Doucement, je fis glisser une des tiges dans la serrure pour commencer avant d’y insérer l’autre, les modelant pour correspondre à la serrure et après quelques mouvements adéquats j’entendis le fameux déclic d’une porte débarrer, ce qui me fit sourire. La serrure était très semblable à la mienne avec de légères variantes, alors ce fut tout de même simple à faire. Une fois la porte ouverte, je me tourne vers lui en lui faisant signe qu’il pouvait entrer et je me levai prête à partir prendre ma douche.

-Et voilà, chose promise chose du. TA porte est ouverte, alors bonne soirée.

Je n’allais tout de même pas l’aider à ce soigner gratuitement et puis, il est grand je suis sûre qu’il peut se débrouiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akuma Subarashii
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : appartement miteux dans un quartier isoler au nord de la ville

Stats
Rang: F
Points:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Entrée par infraction... ¬¬   Ven 15 Juin - 22:19

-Ce n’est pas une performance, mais un truc tout simple. Ces portes sont vieilles alors c’est facile à crocheter. TU devrais regarder un peu et apprendre pour la prochaine fois Subarashii.

Le 'tu' avais été prononcer si sèchement que j'en déduisis qu'elle n'aimait pas que l'on la vouvoie, je crois que même le pire des idiots pouvaient le remarquer. Pouvais-je me considéré d'idiot ? Pour Ryûchi ce n'était même pas la peine d'y penser la réponse était clair et définitive, et d'une certaine manière je pouvais bien admettre que j'en suis un. À quoi bon le nier. Je décida donc de l'observer tel qu'elle me le conseillait. Elle sortit deux épingles de ses poches tout tordus dans des angles que je savais précis. J'avais vu se genre d'instrument tout de même assez souvent, mais je n'avais pas le savoir faire nécessaire pour crocheter une serrure.

Devais-je la juger parce qu'elle savait le faire ? Avait-elle un passé de cambrioleuse ? Sérieusement... Je m'en fichais pas mal, sa vie personnelle était privé, si elle m'en faisait par c'était son choix et non le mien. Et puis je n'étais pas le genre de personne à me mêler de la vie d’autrui, bien que parfois je me sente d'humeur à tendre la main aux démunis et à protéger les gens je ne me considérais pas comme un héros LOIN DE LÀ. Après tout ce que j'avais fait en trois ans je ne pouvais pas me considéré comme un être dont le tiquet était demeuré vierge...

Quoi qu'il en soit je l'observa avec attention glisser les épingles dans la serrure et les mouvoir, j'entendis quelques clics régulier provenant du mécanisme du loquet. Finalement la porte s'ouvrit en peu de temps et je sentis déjà mon dos aller mieux. Savoir qu'une bonne douche bien 'chaude' m'aiderait à me rétablir je ne pus que sourire devant celle qui m'avait aidé.

-Et voilà, chose promise chose du. TA porte est ouverte, alors bonne soirée.

Je la fixa pendant quelques secondes surpris par son ton froid et détaché, mais je ne m'en fis pas vraiment. Je lança un regard reconnaissant à son attention et lui dit:

- Merci d'avoir ouvert ma porte c'est très apprécié. Au fait si jamais sa t'intéresse je te propose de venir un peu plus tard dans la soirée pour boire un thé et manger une part de gâteau pour te remercier convenablement. Sa me ferait plaisir.

Je passa ma main humaine dans ma tignasse un peu mal à l'aise, c'était bien la première fois depuis longtemps que je proposais à quelqu'un de faire quelque chose en soirée. Était-ce de la nostalgie que je ressentais au fond de ma poitrine ? Quoi que soit cette sensation inconfortable je m'empressa de gomme cette impression de mon esprit. Hormis cette main dans mes cheveux il n'y avait aucun signe de gêne vu de l'extérieur, mais le jeune Aku d'il y a trois ans était toujours aussi gêné devant de nouvelles connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristina Jordaô
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Entrée par infraction... ¬¬   Sam 18 Aoû - 18:47

J’étais surprise qu’il me propose du thé et du gâteau. Un doute a même effleuré mon esprit l’espace d’un instant, mais son geste maladroit dans ses cheveux et ses questions parfois idiotes m’ont tout de suite rassurée. Ce type serait incapable d’ajouter une drogue dans ce qu’il m’offrait et je dois admettre que j’ai faim. À force de suivre des accros du shopping sa creuse l’appétit et puis…..c’est gratuit et je ne détecte pas de danger alors pourquoi dire non?

-Si tu me laisses prendre un bain, sa me va ….sinon je peux très bien m’en passer.

J’étais devant ma porte lorsque je lui dis ma réponse, déjà prête à faire couler l’eau d’un bain qui s’annonçait jouissif. Je savais qu’il dirait que c’était d’accord et j’entrais dans mon appartement. C’est tout petit et le mec qui voudrait me voler serait vraiment triste, car le peu de trucs de valeur importante n’était pas ici. On pouvait y retrouvé quelques plantes vertes et fleurs ayant une signification particulière pour les connaisseurs, la vaisselle du matin dans levier et du linge un peu partout. Vêtements qui augmentèrent, car je pris seulement le temps de barrer ma porte que j’enlève des épaisseurs de vêtements tout en me dirigeant vers la salle de bain. Salle de bain toujours impeccable, j’en prends soin de ma baignoire et elle me le rend bien heureusement.

Les nombreux sacs attendront un peu, j’avais besoin de me détendre un peu et d’enlever toute cette crasse de sur mon corps. Pendant que le bain moussant coulait et que l’odeur d’agrumes envahissait la salle, je me concentrais un peu pour faire apparaitre une dimension ou je cachais ma chaine stéréo. Une fois réussie, je l’ai connecté à la prise de courant et j’ai partis mon CD de musique préférer. Sa me demande un peu d’énergie, mais je préfère avoir de la sécurité et profité pleinement de mon bain, alors tant pis la légère fatigue que je ressens présentement. C’est avec un soupir de soulagement que je me glisse dans ce bain moussant à souhait. Je sens mes muscles se détendre sous la chaleur bienfaitrice. C’est fou du shopping me crispe plus que lorsque je m’entraîne à faire du parcours….c’est surement lier au fait que je n’aime pas sa que me dirait mes amies, mais bon tant pis. C’est en fredonnant «this is war» que je commence à me laver et une fois bien propre je sortie du bain.

Contrairement à Carole ma perverse de voisine du dessous, moi si je me balade nue ce n’est pas pour me faire mater par le voisin. De toute façon, mes rideaux sont fermés et puis si quelqu’un regarde….qu’est ce que se change. Il ira se branler si sa lui plait, j’en aie rien à foutre. Un corps c’est un corps s’il te plait et peux être utile sa me va. C’est donc nu que je partis chercher mes sacs dans l’entrée et que je les déballe pour les ranger. J’en profite en même temps pour mettre mon pyjama, car j’ai pas l’intention de m’éterniser pour compter fleurette jusqu’au petit matin…..y’a boulot demain à cinq heures et mon boss me chialerait dessus si j’étais un zombie. Mais bon je lui dirais pas que c’est déjà arriver et que je remercie le maquillage pour cacher mes cernes.

Bon, j’ai fini mes affaires autant aller voir s’il est prêt sinon tant pis je me coucherais plus tôt. Le temps de prendre mes clés, de barrer et je cogne à sa porte …..ne reste plus qu’à voir si c’est oui entrer ou non revient plus tard. Si c’est la deuxième option, il va sentir le courant passer et tant pis pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrée par infraction... ¬¬   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrée par infraction... ¬¬
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» date d entrée en vigueur d'un accord collectif
» date d'entrée d'une facture + fin de période
» Dictionnaire scientifique anglais-français : 23500 entrées
» Oral entrée IFA Nantes
» Date d'entrée en vigueur d'un texte conventionnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[DOT]Insurrection :: RP -- Zones neutres :: Lieux publics :: Magasins-
Sauter vers: