AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kukimbia

Aller en bas 
AuteurMessage
Akou...
Civils
Civils
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/03/2012

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Kukimbia   Lun 23 Avr - 0:38

La ruelle était sombre et froide. Vide et désolé. Inquiétante… Bien loin de la plaine désertique qu’ils avaient connue dans leur enfance…

Tenant la main d’Akouété, Akouètè courait à toute vitesse, évitant habilement les obstacles sur leur passage. Traverser les rues, éviter les rares passants. Qui se promenait dehors à cette heures?! Ça ne pouvait être que des Clients, des Clients allant se chercher des Amuseurs. Ils n'y avait que ça dehors. Derrière lui, son frère suivait de peine et de misère. "Vite, ils vont nous trouver!" Akouété trébucha et se rattrapa de justesse sur son frère, mais pas sans avoir accroché une poubelle au passage, trahissant quelque peu leur invisibilité. "Attends! Je suis plus capable, prenons une pause." Akouètè se retourna, son visage figé par l’angoisse. "Non! On peut pas! S'ils nous retrouvent ils vont encore... ils vont encore..." Il recommença à courir, tirant son frère derrière lui. "On peut pas s'arrêter!" Et ils continuèrent, invisibles, épuisés, terrifier.

Après quelques minutes et une autre rue de traversée périlleusement, Akouété tomba à genoux, lâchant son frère, haletant. "Je, je peux plus Akouètè, je peux plus!" Ils redevinrent visibles, « clignotant » un moment avant d'apparaître pour de bon. Akouètè poussa un petit cri paniqué et s’empressa de les tirer derrières un conteneur à vidange. Le grand frère senti aussitôt le besoin de se justifier. "Désolé petit frère, mais ça fait des heures qu'on court et que j'utilise ma magie... je dois prendre un pause..." Haletant aussi, le petit frère se baissa devant son jumeau en geignant dans leur esprit momentanément commun. "Mais... Akouété... Ils vont nous trouver!"

"Pas si on se cache bien..." Cherchant aux alentour, il pointa un tas de sacs poubelle entassé près du conteneur. "... là, derrière ça, juste le temps que je reprenne mon souffle et un peu d'énergie pour la magie." Akouètè hocha la tête avec un son d'affirmatif mental et aida son frère à se lever pour aller se cacher. Ils pourraient reprendre la course après. Fuir. Comment? Ils ne savaient pas. Pour aller où? Ils ne savaient pas. Pour faire quoi? Ils ne savaient pas.

Mais ils savaient une chose : ils devaient continuer. Continuer de fuir.


Car quand le Paradis s’avère l’Enfer, tout ce qu’il reste à faire c’est fuir…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akuma Subarashii
Cracked Skull
Cracked Skull
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : appartement miteux dans un quartier isoler au nord de la ville

Stats
Rang: F
Points:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Kukimbia   Jeu 10 Mai - 13:19

Pour une journée très occuper elle l'avait été, un bon 9h de travail à l'épicerie à faire cuire des pains, répondre à des clients, nettoyer les comptoirs et tout cela en aillant un grand sourire sonnant partiellement faux. J'aimais bien ma nouvelle vie, certaine chose me décevait et me troublait cependant, j'aurais voulu que les choses ce passe autrement pour mes retrouvailles avec Ryûchi et Yue. Connaissant son beau-frère comme je le connaissais, et j'étais certain qu'il n'avait pas changer, il m'en voudrait même me détesterait pour le restant de mes jours et ce peu importe ce que j'essaierait de lui dire. Pour ce qui était de Yue , sa souffrance quand à son 'deuil' me rendait particulièrement honteux. Je ne cèssais de me questionner... Avait-je bien fait en quittant ceux que j'aimais pendant trois ans ? Ma tête me disait oui, mais mon coeur était lourd de remords... pourquoi ? À la base cela avait été pour eux que j'avais passer trois années complètes dans la rue...

Je soupira tandis que trimbalais mes sacs d'épiceries en route pour la maison, le chemin n'était pas long à peine quelques coins de rues. Comme d'habitude les gens me dévisageaient à mon passage, cette attitude de la part des gens me lassaient beaucoup et je fis de mon mieux pour les ignorer, désormais j'étais plutôt fier de ce que j'étais devenu, être humain était devenu un but très secondaire même pratiquement inexistant dans ma vie. Ce que je voulais c'était surtout me faire une place et une vie, un but assez simple, mais plutôt difficile à faire celon moi. Voir cependant que mes efforts portaient fruits m'encourageaient à poursuivre dans cette voie. Mon imbécile de demi-frère responsable de la majorité de mes problèmes n'avait pas un seul mot à dire qu'en à la manière dont je vivais.

Je croisa quelques clients de l'épicerie qui, désormais habituer à mon allure, me saluèrent d'un air gêner ce que je répondis d'un sourire, mes mains occupés à tenir mes sacs de papier. C'est à ce moment précis que je vis quelques choses clignoter devant les passant qui dévisageaient les choses ou plutôt les gamins... des gamins ? Je les dévisagea un moment, pas parce que le fait qu'ils apparaissent devant moi, mais bien parce que je vis sur leurs visages. De la peur, non de l’effroi, comment des enfants pouvaient-ils être effrayés à ce point ? Mes propres soucient disparaissaient tandis que je regardais les deux enfants, j'allais m'approcher un peu afin de comprendre ce qui n'allait pas, à peine ouvris-je la bouche pour leur demander si tout allais bien que les enfants s'enfuirent en détaillant comme des lapins. Les passants se regardaient ne comprenant pas un tel comportement, mais ils poursuivirent leur chemin comme si de rien n'était...... je n'étais pas comme eux et je n'allais pas agir comme si je n'avais rien vu, je marcha dans la direction qu'avait pris les deux bambins et me retrouva dans une ruelle menant à un cul de sac, les gamins tremblaient derrière les poubelles, exténué.

Les deux enfants étaient comme le jour et la nuit, mais étrangement semblable en même temps, je ne vis en eux que deux petits frères souder contre quelque chose... mais quoi ? Je m'approcha d'eux tout doucement et m'accroupit pour me mettre à leur niveau.

- Ca va aller ? - afin de ne pas les effrayer plus qu'il ne le fallait et ne sachant pas comment ils réagiraient je déposa lentement mes paquets à côté de moi - tout doux... je suis un ami je ne vous veux aucun mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akou...
Civils
Civils
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/03/2012

Stats
Rang: F
Points:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: Kukimbia   Ven 15 Juin - 19:13

Dans leur cachette, les jumeaux reprenaient leur souffle, leurs mains toujours liées ensemble. Les yeux d’Akouété faisaient mine de se fermer et Akouètè s’efforçait de son mieux pour le garder réveiller. Il est vrai que son frère avait épuisé la majeur partie de son énergie pendant la nuit, que ce soit en courant et en utilisant son pouvoir… ou parce que c’était à nouveau lui qui avait le plus travaillé avant qu’ils ne réussissent à s’enfuir. “Non Grand Frère, aller! Je sais que tu es fatigué, mais on n’est pas encore à l’abri. On ne peut pas faire dodo.” Il se sentait mal de forcer son frère ainsi à repousser ces limites, surtout alors qu’ils étaient blessés, mais dormir aurait été trop dangereux pour l’instant. Ils devaient d’abord s’assurer que l’Élyzée ne leur mettrait pas la main dessus avant de leur laissé le droit de baisser leur garde.

Malgré leur panique, leurs estomacs trouvèrent tout de même le moyen de se manifester quand ils sentirent les effluves d’un Fast Food non loin. Pour les quelques fois où ils en avaient mangés, les jumeaux avaient déterminé bien vite qu’il n’aimait pas la grasse nourriture que ce genre d’établissement offrait plus qu’il fallait. Malgré tout, leur opinions pouvait très facilement changer après deux jours de jeun et Akouètè commençait à VRAIMENT regretter d’avoir mordu cet avant dernier client. “Tu sens ça Petit Frère. Mmmm, oh, je crois que je mangerais n’importe quoi qu’ils me donneraient dans ce resto en ce moment.” Comme pour confirmer que c’était son cas aussi, l’estomac d’Akouètè grogna bruyamment. Pour être honnête, il avait si faim qu’il aurait probablement mangé le contenu des vidanges autour de lui s’il avait pu se permettre le luxe d’être malade comme un chien dans leur situation. Il soupira et se leva. “Aller vient, on cherchera de quoi manger quand on sera à l’abris.”

Tirant son frère avec lui, il eut à peine le temps de se retourner avant de figer.

- Ca va aller ?

Akouètè recula de quelque pas en resserrant sa prise sur la main de son frère qui s’était rapidement glissé derrière lui en tremblant. Malgré tout, Akouété restait près à sauter devant son frère à tout moment, comme l’indiquait sa posture, préparée à échanger leur place dès qu’il le faudrait. Son petit frère avait toujours été le plus fort d’entre eux, ayant toujours été mieux traité, comme s’en était assuré Akouété, du coup, il était le mieux placé pour les défendre, mais il ne laisserait personne faire mal à Akouètè tant qu’il pouvait l’empêcher. En bref, les deux étaient prêts à tout faire pour protéger leur frère de leur vie.

L’homme déposa ces choses et les deux enfants se raidirent. Déposer ses choses… Avoir les mains libres… Pouvoir tout faire sans être encombré… Et ce sourire, ce ton qui se voulait amicale. Ils ne le connaissaient que trop et ils savaient que ça n’augurait rien de bon.

- Tout doux... je suis un ami je ne vous veux aucun mal...

À ça, les deux jumeaux répondirent la seule choses à laquelle ils purent penser : ils crièrent de terreur et s’enfuirent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kukimbia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kukimbia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[DOT]Insurrection :: RP -- Zones neutres :: Quartiers résidentiels :: Rues et ruelles-
Sauter vers: