AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre qui peut devenir payante

Aller en bas 
AuteurMessage
Mugetsu Akimoto
Civils
Civils
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : un peu partout dans le monde selon le travail et l'humeur

Stats
Rang: F
Points:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Une rencontre qui peut devenir payante   Ven 25 Mai - 23:10

C’était un samedi matin très beau, Ryûchi était partie ce matin accomplir quelques petites affaires et Mugetsu se retrouvait seul à la maison avec les chiens. Il décida de profiter de ce beau début de matinée pour aller se promener dans le parc, si un journaliste le croisait et bien il n’aurait pas grande information de sa part, malheureusement pour le reporter. Mugetsu n’avait pas le désir de rester dans la maison aujourd’hui, alors il avait décidé d’aller prendre l’air et pourquoi pas ne pas promener les chiens. Il savait que Ryûchi sortait à tous les matins pour un entraînement. Après tout, les chiens de son homme avaient un dressage particulier et étaient très chers à son chéri. Il savait que la dernière avait aussi suivi un entraînement, mais un peu moins pousser que les deux autres. Cependant, il doutait que son homme voie négativement son désir de sortir les chiens.

C’est en compagnie d’Asimov, Wolgang et Gaïa qu’il se rendit au parc à vingt minutes de marche. Il avait demandé à Patrick de ne pas l’accompagner jugeant qu’un pitbull, un rottweiller et un berger allemand suffisaient à sa protection. Il les aimait bien c’est gros toutous, même s’il préférait les chats, il adorait prendre des marches avec les chiens. Cela lui rappelait les promenades dans le bois avec ceux-ci et son homme dans leur ancienne ville, dommage qu’il ne soit pas la aujourd’hui. De plus, il y avait peu de bois dans les environs alors les promenades intimes en amoureux tombaient à l’eau.

La promenade se déroulait bien, personne de trop attentif dans les alentours et les chiens suivaient sans trop broncher. Asimov tirait parfois sur la laisse, mais il savait que celui-ci pour essayer de l’énerver et qu’il avait l’habitude que se soit Ryûchi. Après tout, il promenait plus souvent Gaïa que les deux autres. Soudainement, les trois chiens se mirent à tirer et grogner surpris Mugetsu du raffermir sa prise sur les laisses tout en courant et regarda dans la direction que les chiens regardaient. Étrange, il était rare que ceux-ci réagisse à un individu sans un ordre de la part de Ryûchi. Une chevelure rouge fit hausser un sourcil à Mugetsu avant de se rappeler qui était cette personne. Pas étonnant que les chiens réagissent, Ryûchi avait du subtiliser ses habits pour les faire sentir aux chiens. Déjà qu’il ne garantissait pas la survie de «Ruby» si elle rencontrait de son homme, mais voilà que les chiens se joignaient à la partie. C’est tout près de la joggeuse qu’il réussit à se faire obéir par les chiens. Pour sa veine il se trouvait devant la jeune femme qu’il avait rencontré une soirée datant déjà d’un mois.

-Bonjour, veuillez pardonner mes chiens, ils sont quelque peu énergiques le matin? Dit-il avec un sourire d’excuse avant de jeter un regard noir aux chiens sur leur comportement. Ryûchi allait avoir un beau commentaire sur le fait d’entraîner les chiens à attaquer face à une certaine odeur.

-Magnifique journée vous ne trouvez pas?


Dernière édition par Mugetsu Akimoto le Jeu 31 Mai - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Collins
Civils
Civils
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Une rencontre qui peut devenir payante   Sam 26 Mai - 23:44

Comme à tous les matins où la température le permettait, Amy était sorti faire son jogging quotidien. Un corps comme le sien ne s'acquiert pas simplement parce qu'on est danseuse et ne se garde pas non plus pour cette raison. Elle ne croyait pas en ces futiles diètes qui nous donnaient plus un corps de squelette qu'un corps d'Aphrodite. Aussi, elle mangeait bien et surtout, elle surveillait ce qu'elle mangeait car pour elle, trop c'est comme pas assez. Le fait qu'elle ne soit pas riche l'aidait beaucoup aussi, en quelque sorte. Les pâtisserie, les sucreries, les chips, toutes tentations du genre étaient pour Amy une dépense superflue et engraissante. Elle ne se permettait qu'une petite gâterie par mois lorsque son livre de compte balançait comme il se devait. Il va sans dire qu'elle faisait alors plus d'exercices pour évacuer les calories en trop qu'elle avait ingérées.

En outre, à chaque matin elle passait au travers de son entrainement habituelle: redressement assis, jogging dans le parc et pour finir elle faisait du yoga, du tai chi ou encore du Qi gong, parfois même les trois, tout dépendait de son humeur. Elle n'en faisait jamais pour renforcir sa musculature car une femme musclée était beaucoup moins attrayante qu'une femme tout simplement en forme. Le yoga, quant à lui, l'aidait à rester souple. Aussi, elle aimait bien en faire au parc lorsqu'il faisait beau, ce qui était clairement le cas en cette superbe matinée. Elle prit donc le chemin du parc, munie d'un pantalon de yoga noir qui lui arrivait juste au dessus du genoux, d'une camisole si délavée que son bleu ciel était rendu bleu poudre et, bien entendu, portant sa vielle paire de basket usée qui attendait seulement un nouveau contrat ou une nouvelle paye bien salée pour rendre officiellement l'âme.

Cependant, ce n'était pas que pour garder sa taille et rester en santé que la danseuse faisait tous ces exercices, c'était aussi pour garder sa santé mental! Car avec son métier, il lui fallait un échappatoire. Si elle ne pouvait fuir physiquement, au moins elle le faisait mentalement. Son parcours d'entrainement lui permettait de ce vider l'esprit, ne plus penser à rien. Quand les informations et les souvenirs désagréables, anciens comme tout récent, se bousculent sans cesse, trouver un moyen pour avoir la tête vide est une bénédiction. C'est pourquoi, malgré son œil qui ne ratait habituellement rien, elle ne remarqua les immenses gueules qui voulaient sa peau que lorsqu'ils étaient pratiquement sur elle. La surprise manqua de la faire tomber sur le fessier, mais malheureusement pour les chiens qui semblait vouloir la tuer pour une raison quelconque, elle ne leur fit pas la joie de se retrouver à leur hauteur pour qu'ils lui sautent dessus. Et heureusement pour elle, leur maitre les maitrisa et les rappela à l'ordre avant que l'envie de prendre ses jambes à son cou n'est raison d'elle. Elle soupira de soulagement, mais se figea un instant en reconnaissant la voix.

-Bonjour, veuillez pardonner mes chiens, ils sont quelque peu énergiques le matin?

Elle leva la tête pour voir le sourire d'excuse sur son ancien client. Bien que cela faisait un mois déjà, elle se souvenait toujours de tout. Et même si elle avait eu une mémoire un peu plus... comme la moyenne, comment oublier l'homme qui c'est arrangé pour qu'elle aie une soirée de congé tout en se faisant payer une très généreuse somme? C'est pour cette raison entre autre qu'elle lui sourit franchement à sa deuxième question.

-Magnifique, en effet. Difficile de rester enfermé à l'intérieur avec un temps pareil!

Elle prit un temps de réflexion avant de continuer, pesant le pour et le contre, mais la curiosité l'emporta sur le reste. Après tout, elle ne s'attendait vraiment pas à croiser quelqu'un qu'elle "connaissait" dans ce parc.

-Je m'étonne tout de même de vous croiser ici. Ce pourrait-il que vous habitiez dans les environs? Ah, je suis désolée, je suis peut-être un peu trop indiscrète! Oubliez ce que je viens de dire, c'était déplacé.

C'était son tour de faire un sourire d'excuse. Elle ne voulait pas poser de questions auxquelles il ne voudrait pas répondre, et l'endroit où il habitait en faisait sûrement parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugetsu Akimoto
Civils
Civils
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : un peu partout dans le monde selon le travail et l'humeur

Stats
Rang: F
Points:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Une rencontre qui peut devenir payante   Jeu 31 Mai - 12:23

Voir des chiens arrivés à grande vitesse dans votre direction tout en aboyant férocement avait un effet fort peu agréable, Mugetsu en convenait. Lui-même serait surpris et un peu craintif, cependant il était soulagé de voir que les chiens s’étaient assis. Par contre, ceux-ci n’arrêtaient pas pour autant de grogner, et ce malgré les regards noirs de Mugetsu. Oh, il ne se faisait pas d’idée, Asimov et Wolfgang lui obéissaient à moitié, car il n’était pas leur maître, mais le compagnon du maître. C’était déjà un exploit que ces deux toutous n’aillent pas sauter sur la danseuse pour la réduire en charpie. C’est décidé, Mugetsu ne promenait plus ces deux-là sans sa moitié. Autant évité que ce genre d’incident se reproduise. Il bouillait intérieurement sans le montrer, mais son cher futur époux allait entendre sa façon de penser sur l’entraînement des toutous et surtout sur le fait de ne pas le prévenir sur les nouveautés ajoutées au dressage. Comment aurait-il peu expliquer au policier que ce n’était pas de sa faute si les chiens avaient tué une jeune femme à la vue de tous hein? Oh non, cela ne lui plaisait pas, Mugetsu aimait la discrétion et présentement c’était plutôt son contraire.
Suite à un soupir de soulagement de la part de la danseuse, elle redressa les yeux et Mugetsu sut qu’elle l’avait reconnu. Elle se reprit rapidement de sa surprise et lui sourit aimablement. C’est une chose qu’elle avait dû apprendre au cours de son emploi : se reprendre avec autant d’aplomb en un clignement de paupière.

-Magnifique, en effet. Difficile de rester enfermé à l'intérieur avec un temps pareil!

Elle prit un instant pour réfléchir à il ne savait quoi, mais elle décida de continuer la conversation. Sa question la fit sourire et il retient même un rire. Après tout, il se doutait qu’elle s’était renseignée sur sa personne et il n’avait jamais caché le lieu de sa résidence. De toute façon, les journalistes se faisaient une joie de commenter sa vie, du moins dans le passé. Disons simplement que sa mise en couple avait certes alimenté les revues à potin, mais en même temps Mugetsu ne donnait plus accès à sa vie privée depuis. Les revues abordaient encore de temps en temps le «miracle» de sa mise en couple et s’interrogeaient encore sur le «truc» que Ryûchi avait fait pour l’avoir, car c’était un célibataire très endurci qui changeait de conquêt comme il changeait de chemise, ce qui veut dire toutes les nuits et parfois il n’avait pas un ou une seule partenaire. À l’époque, cela l’amusait grandement d’être frivole, la réaction de son secrétaire si impeccable et parfait dans son travail était si amusante. Monsieur le modèle dans son domaine devenait en pétard à chaque fois, mais il était tenace le Stéphane : il réussissait toujours à marchandé adéquatement pour que Mugetsu travail un peu plus. Il n’allait pas avouer à son cher secrétaire que c’est négociation étaient une pratique pour vérifier les aptitudes de celui-ci à un poste plus élevé voyons, ce serait gâcher son divertissement. Bref, la question ne le dérangeait aucunement, de toute façon il n’avait pas l’intention de l’inviter dans sa maison. Des plans pour que son homme la traque, la tue et panique sur le fait qu’il invitait d’autres personnes dans leur petit nid.

-Oh, ne vous en faites pas pour une si petite question chère. Après tout, ce n’est pas un secret ou si cela en a un c’est un secret de polichinelle alors, dit-il avec une lueur amusée dans le regard. Je suis navrée que mes chiens aient interrompu votre entraînement du matin, j’espère que vous pourrez pardonner leur mauvaise manière? Puis-je vous inviter prendre un café pour me faire pardonner de cet écart de conduite de leur part? Nous pourrions nous rejoindre ici dans une heure trente de cette façon j’aurais le temps d’aller porter les chiens à mon domicile et vous de terminer votre entraînement.

Il ne voulait pas que cette personne garde une mauvaise perception de lui, car elle éveillait sa curiosité. Il lui fallait rattrapé la bévue de son homme pour ne pas qu’elle porte plainte et qui sait peut-être que cette personne lui sera utile dans le futur, alors autant bien paraître devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Collins
Civils
Civils
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Une rencontre qui peut devenir payante   Jeu 31 Mai - 14:00

Il parut amusé par sa question et elle pouvait comprendre pourquoi à sa réponse. Sûrement que les médias sautaient sur toutes les occasions pour étaler sa vie privé au public, qu'elle soit inventée ou non. Elle se souvenait d'avoir lu quelques article la dessus une fois ou deux, mais elle n'était pas portée à croire tout ce que les journaux rapportaient comme informations, et encore moins les magasines de star. Il ne suffit que d'un détail ou une photo, truquée ou non, et les paparazzis écrivent une histoire rocambolesque d'une page complète, ajoutant de la viande autour du minuscule bout d'os qu'ils ont réussi à dénicher. Non, on ne peut pas se fier à tout ce qui est dit par les médias, ni à tout ce que les vedettes disent au média. Combien de clients a-t-elle eu qui lui disaient à quel point les journalistes se souciaient guère des réponses données, tant qu'ils avaient des réponses! La plupart des célébrités donnaient souvent des informations inutiles simplement pour qu'on les laisse en paix un moment. Ne restait plus qu'à savoir si l'homme devant elle était du genre à dire n'importe quoi à la presse même si c'est faux, ou s'il était plus du genre à calculer et à peser ses mots pour ne donner que le strict nécessaire... quand il donnait des informations bien sur. Elle penchait plus pour cette dernière. Il ne semblait pas être de ceux qui laissait la décision au hasard, mais plus de ceux qui tirent les ficelles en coulisse sans que personne ne s'en aperçoive. Comme moi... Elle ne put retenir un petit rictus en coin à cette pensée, rictus qu'elle camoufla par un vrai sourire à sa proposition. Elle hocha légèrement la tête.

-Cela me ferait plaisir de prendre un café avec vous. Alors à dans une heure et demi Monsieur Akimoto, je vous attendrai ici!

Elle s'inclina légèrement, juste assez pour le saluer, mais pas assez pour que les chiens cèdent à la tentation de lui sauter dessus une bonne fois pour toute. Elle les contourna en mettant une très grande distance entre eux puis continua sa course. À peine avait-elle fait 3 pas qu'elle se rendit compte que lui ne connaissait pas son nom. Elle se retourna et c'est avec un large sourire qu'elle l'interpella à nouveau.

-Oh et vous pouvez m'appeler Amy!

Elle continua son jogging pour de bon et décida de laisser faire le yoga pour aujourd'hui. Retournant à son appartement, elle ôta ses vêtements pour aller prendre une douche rapide. Sous l'eau, plusieurs questions lui vinrent en tête, la plus importante étant "Que lui veut-il?". Elle ne croyait pas vraiment qu'il l'invitait simplement pour s'excuser de la conduite de ses chiens. Il va sans dire qu'elle était curieuse à son propos. On aurait dit qu'il était l'exception qui confirme la règle... mais pour combien de règles en était-il l'exception! Il était vraiment intriguant...

Sortant de la salle de bain, elle alla à son garde-robe pour voir ce qu'elle pourrait bien mettre... ce qui la fit soupirer. Elle finit par opter pour l'ensemble le moins vieux qu'elle avait et le plus présentable. Elle n'allait pas là pour le séduire ou récolter de quelconques données pour son travail d'à côté, celui qui arrondissait ses fins de mois. Lorsqu'elle sorti finalement pour reprendre le chemin du parc, elle portait un jeans et un chandail qui se nouait autour de son cou, nœud où était dissimulé une petite épingle qui évitait de fâcheux incidents, souvent causés par des imbéciles qui voulaient admirer sans payer. Ses chaussures avaient un talon moins haut qu'à son travail, mais elles avaient tout de même un talon. Amy ne portait des chaussures plates que pour aller faire son jogging. En outre, sa tenue était décontractée sans être vulgaire ou inappropriée, tout comme son maquillage qui était léger et ne donnait qu'une petite touche de plus pour faire ressortir ses yeux et les embellir. Après tout, elle allait simplement prendre un café avec quelqu'un qui était déjà en couple et qui lui restait fidèle dans l'adversité. Ce genre de chose, elle n'y touchait que lorsqu'elle recevait de l'argent pour... mais étrangement, elle avait le sentiment que même contre de l'argent, elle ne ferait jamais rien pour nuire cet homme. Il avait, à son insu, gagné son respect et son estime. Une nouvelle exception à la règle qu'elle devrait rajouté dans la liste qui commençait déjà à être longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugetsu Akimoto
Civils
Civils
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : un peu partout dans le monde selon le travail et l'humeur

Stats
Rang: F
Points:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Une rencontre qui peut devenir payante   Jeu 31 Mai - 19:13

-Cela me ferait plaisir de prendre un café avec vous. Alors à dans une heure et demi Monsieur Akimoto, je vous attendrai ici!

Comme il s’en doutait, elle avait fait des recherches sur son compte. Il ne s’était jamais réellement présenté, mais cela confirmait son hypothèse. La jeune danseuse pouvait lui être utile et il espérait qu’elle serait d’accord avec lui. Cependant, elle partit avant qu’il puisse l’interroger sur son prénom réel. Il ne voulait pas l’appeler par son nom de scène se serait très impolie de sa part. Comme si elle lisait dans ses pensées, elle se retourna pour lui crier son identité. Alors, la jeune danseuse s’appelait Amy? Cela lui allait bien. Le terme Amy était un dérivé d’un vieux terme français «aimée». C’est fou ce que les prénoms se modifiaient dans le temps.

Mugetsu prit le temps de terminer sa marche, il n’habitait pas si loin de toute façon et sa douche était déjà prise, il ne lui restait plus qu’à se changer. Il prit le temps de mettre de l’eau dans les bols des toutous et parti se changer. Il mit un jeans clair ayant quelques lignes plus délavées avec une ceinture blanche, pour le haut, il opta pour chemise blanche en lin avec un foulard noir et fris autour du cou. Le tout compléter d’un manteau noir d’influence miliaire sur le bras au cas ou la température se gâterait, on ne sait jamais dans cette ville. Pour lui c’était son linge de tous les jours lorsqu’il ne travaillait pas. Ce serait ironique venant de sa part que son habillement ne soit pas impeccable. Ce serait ridiculiser son industrie de mode et d’accessoire tout en s’insultant, car il avait sa propre ligne de vêtement.

Il arriva en avance au lieu de rencontre, ce n’était pas son genre d’arriver en retard à un rendez-vous, au contraire il était toujours un peu en avance. Cela lui permit de voir arriver la jeune femme. Amy portait des vêtements simple, mais très joli. Oh ce n’était pas à la dernière mode, mais elle savait choisir les vêtements adéquats pour sa silhouette tout comme son maquillage. Une raison de plus pour laquelle il l’avait trouvé intéressante un mois plutôt. Elle était différente des autres employés du bar, une autre preuve était son regard et sa discrétion. Il ne restait plus qu’à savoir si sa proposition allait lui plaire. Il espérait seulement que son homme allait comprendre le fait qu’il revoit Amy, son retour fut assez difficile ce soir-là, autant ne pas y penser.

Il accueillit la jeune femme avec un sourire et lui demanda si son entraînement lui avait fait du bien. Tout en conversant aimablement, il amena Amy à un petit café. Celui-ci était chaleureux, mais Mugetsu l’aimait particulièrement pour le rapport qualité-prix de cette petite entreprise. Le café était excellent et très frais et aucun aliment n’était congelé, le tout dans un endroit discret. Des tons clairs et chaud le tout agrémenter de verdure un peu partout dans le bistro bien éclairer dans cette ville grise. Il laissa Amy choisir la place, lui sourit aimablement.

-Que désirez-vous comme breuvage cher Amy?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Collins
Civils
Civils
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Une rencontre qui peut devenir payante   Ven 1 Juin - 0:18

Marchant dans le parc, la jeune femme aperçu monsieur Akimoto de loin. Regardant sa montre elle sourit légèrement. Ils étaient en avance tous les deux, ce qui la fit rire légèrement. À nouveau, elle sentit son regard qui l'examinait. Elle savait qu'il faisait des lignes de vêtements, mais elle ne se sentait pas nerveuse outre mesure quant à savoir s'il aimait ou non comment elle s'était vêtue. Elle était confidente en ses talents pour se mettre en valeur même sans avoir les vêtements de la saison. Elle eu confirmation lorsqu'elle arriva à sa hauteur et qu'elle ne vit aucune aversion dans son regard. Au contraire il lui souriait. Elle rit en entendant sa question.

-Mon entrainement me fait toujours beaucoup de bien (Elle sourit en pointant sa tête) ça m'aide à me vider l'esprit pendant un moment.

Elle trouvait étrange de discuter avec quelqu'un sans qu'il y ait de sous-entendu ou qu'elle est à surveiller chaque mot qu'elle prononce. Qu'une conversation tout ce qu'il y a de plus normal entre deux personnes. C'était... agréable. Arrivés au petit café, elle le trouva très invitant et chaleureux. Comme par réflexe, lorsqu'il lui laissa choisir la place, elle prit celle qui était la plus discrète selon son habituelle analyse de la place. C'était plus fort qu'elle, par automatisme elle récoltait toutes les données importantes durant son tour de vue qui, de l'extérieur, semblait tout à fait normal et anodin. La disposition des tables, l'arrangement du personnel et des informations apparente sur ceux-ci. Elle récolta aussi des données, malgré elle, sur les clients présents. Elle les classerait plus tard dans le "tiroir des insignifiants". Il le fallait bien si elle ne voulait pas avoir des données inutiles qui trainaient dans sa tête. Au moins cela l'assura qu'il n'y avait personne de relier au média dans la pièce. La danseuse ne voulait vraiment pas se retrouver dans les gros titres du genre "Le grand Mugetsu Akimoto a finalement repris ses vieilles habitudes!". Eh puis, si cela arrivait, elle supposait que ce ne serait pas que des molosses qui voudrait lui faire la peau cette fois! Soupirant intérieurement à cette image, elle prit donc place à l'avant dernière table dans le coin, loin des fenêtres. La table au fond complètement était toujours celle qui attirait le plus de soupçons, ayant quasiment une pancarte marqué "la table aux confidences à passer inaperçues". Non, la plus discrète était toujours l'avant dernière. tout aussi éloigné et reclus, sans attirer les soupçons pour autant.

-Ça c'est une question très ardue je dois dire, mais... je crois que je vais me prendre un mokaccino. Ça fait une éternité que je n'en ai pas bu! Et vous?

De sa question, il semblait qu'il allait le lui payer, mais juste au cas où, elle avait amener son argent. Ce serait sa gâterie du mois, même si ce n'était pas la fin du mois. Une petite entorse une fois ne ferait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugetsu Akimoto
Civils
Civils
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : un peu partout dans le monde selon le travail et l'humeur

Stats
Rang: F
Points:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Une rencontre qui peut devenir payante   Lun 4 Juin - 21:25

Amy choisit une table un peu en retrait, sans pour autant être trop reculé dans la salle, bref une table signifiant le désir d’intimité sans pour attiré les soupçons sur leur présence. Mugetsu apprécia le choix même s’il préférait les endroits ensoleillés, mais il savait que le but de cette rencontre en apparence banale demandait un peu de recul face aux oreilles indiscrètes. Si les murs ont des oreilles imaginer ce qu’une chaise pouvait entendre d’une conversation. Alors, l’analyse de la pièce faite par Amy lui plaisait bien. Sans le savoir, elle venait de passer un de ses premiers critères de sélection.

-Ça c'est une question très ardue je dois dire, mais... je crois que je vais me prendre un mokaccino. Ça fait une éternité que je n'en ai pas bu! Et vous?

Il ne répondit pas à la question de son interlocutrice. Seul un sourire mystérieux fut accordé avant de partir commander. Il acheta le mokaccino et se prit un café Salvador. C’est une sorte de café originaire d’Amérique centrale qui est très gouteux et avec un goût légèrement boisé. Il ne prit pas le risque de mettre du lait mousseux dessus, lui et sa fabuleuse adresse alimentaire : autant s’abstenir et puis le café est excellent de cette façon la aussi. Il revint à la table quelques instants plus tard, une fois la serveuse remerciée, et déposa la commande devant la jeune femme. Une fois les breuvages en sécurité sur la surface plane, il prit place à son tour.

-J’espère qu’il sera à votre goût et avant que vous ne sortiez votre portefeuille, je tiens à vous rappeler que je vous invitais chère Amy, dit-il avec un sourire poli aux lèvres et un ton ferme. Après tout, j’ai plutôt été très exigeant et strict avec vous il y a un mois. J’espère que vous n’avez pas eu d’ennui suite à mes demandes insistantes?

Cette soirée ne lui laissait guère un agréable souvenir dans son esprit : plutôt de la rage contenue au début et de l’inquiétude au retour à la maison. Ryûchi avait tellement eu peur que cela avait pris beaucoup de persuasion de la part de Mugetsu et une nuit d’activité sans sommeil pour le rassurer. Il savait qu’il avait été très égoïste dans ses demandes ce soir-là et qu’il n’avait guère laissé le choix à la danseuse de refuser. Tout ce qu’il désirait ce soir-là était de quitter les lieux rapidement. Cependant, il avait rapidement remarqué la différence entre Amy et les autres membres du personnel. Il voulait tâter le terrain, car il avait l’impression que cette personne tenait ses paroles : tout le contraire des autres femmes de l’établissement. Restait à savoir s’il avait raison ou non? C’était aussi pour cela qu’il avait décidé de l’inviter à un prendre un café, malgré que son homme n’apprécierait pas.
[désoler pour la courte réponse]


Dernière édition par Mugetsu Akimoto le Dim 15 Juil - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Collins
Civils
Civils
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Une rencontre qui peut devenir payante   Mar 5 Juin - 0:00

Elle le regarda s'éloigner, quelque peu interloquée, bien qu'elle ne le laissa pas paraitre. Elle n'arrivait pas à croire qu'elle s'était fait rouler aussi facilement! Elle l'observa passer leur commande et hésita entre sortir son argent et insister pour payer, ou ne rien faire et accepter comme une bonne fille.... Elle n'a jamais été une "bonne fille" intérieurement, bien qu'elle est fait semblant de l'être bien souvent devant ses clients. La jeune femme soupira alors qu'elle se résignait finalement à ne rien faire. À quoi bon jouer à la comédie de la politesse? Comédie qui ne ferait que prendre de leur temps inutilement car elle savait très bien que le résultat serait le même: elle garderait son argent.

-J’espère qu’il sera à votre goût et avant que vous ne sortiez votre portefeuille, je tiens à vous rappeler que je vous invitais chère Amy. Après tout, j’ai plutôt été très exigeant et strict avec vous il y a un mois. J’espère que vous n’avez pas eu d’ennui suite à mes demandes insistantes?

-J'aurais dû demander une part de gâteau aussi dans ce cas! Ils ont l'air délicieux!

Elle rit, mais lorsque ses yeux se plantèrent dans les siens, son regard perçant ne fut pas voiler comme elle avait l'habitude de faire, pour que l'on ne remarque pas qu'elle pouvait nous lire tel un livre ouvert. Son sourire laissait d'ailleurs entrevoir un esprit plein de malice.

-Mais je me demande... est-ce pour votre attitude d'il y a un mois ou celle de vos chiens tout à l'heure qui vous a poussé à m'inviter si gentiment? Elle prit une gorgée de son breuvage avant de continuer. À moins que ce ne soit pour une toute autre raison?

Elle pencha légèrement la tête sur le côté, son sourire toujours aussi malicieux. Elle n'était pas dupe, qui invitait quelqu'un simplement parce que ses chiens lui avait grogné dessus? Et puis, exigeant? Elle avait vu bien pire! Stricte? Il voulait rire! Il ne lui avait même pas causé d'ennui car de toute manière, les hommes qui avaient réservés la salle VIP avait payé d'avance, non remboursable. Ce que lui avait payer avait été pris comme un bonus pour avoir "officielement" la danseuse pour lui seul toute la soirée. Ce qu'il avait fait d'elle une fois qu'ils aient passé la porte n'avait guère d'importance pour le patron. Alors cette deuxième raison ne passait pas non plus avec elle. Ce genre d'explications étaient clairement des excuses pour pouvoir discuter avec elle. Était-elle en face d'un futur employeur? L'idée était loin de lui déplaire en tout cas. Elle l'observa par dessus sa tasse qu'elle avait ramené à ses lèvres à nouveau, buvant tranquillement son moka en attendant qu'il lui explique ce qu'il voulait réellement d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugetsu Akimoto
Civils
Civils
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : un peu partout dans le monde selon le travail et l'humeur

Stats
Rang: F
Points:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Une rencontre qui peut devenir payante   Dim 15 Juil - 17:15

-J'aurais dû demander une part de gâteau aussi dans ce cas! Ils ont l'air délicieux!

Amy se mit à rire suite à son commentaire, ce qui amena un sourire sur le coin de ses lèvres. Après tout, elle aurait très bien pu le faire, cela ne l’aurait pas du tout dérangé. Ses comptes en banques pouvaient facilement payer le nombre de desserts qu’elle désirerait, mais elle ne semblait guère déçue…autant laisser faire. Cependant, un sourire charmeur ainsi qu’un ton plus grave firent leurs apparitions sur son visage. Il était décidément trop habitué au monde de l’apparence et bien trop malicieux pour laisser une telle expression sur son visage. Au moment, où il allait prendre la parole, son interlocutrice reprit la parole. «Le masque tombe...place au spectacle.», fut la penser qui traversa son esprit en constatant que son instinct ne l’avait pas trompé. La jeune danseuse jouait bel et bien un rôle lors de leur précédente rencontre, elle cachait sa vivacité d’esprit derrière un masque d’indifférence teinté de mépris. Masque qui devenait plus doux lorsque son corps dansait d’ailleurs, mais c’est pensé s’égaraient.

-Mais je me demande... est-ce pour votre attitude d'il y a un mois ou celle de vos chiens tout à l'heure qui vous a poussé à m'inviter si gentiment? Elle prit une gorgée de son breuvage avant de continuer. À moins que ce ne soit pour une tout autre raison?

Un sourire en coin avant de prendre une gorgée de son café fraichement moulu fut sa réponse face à l’interrogation directe d’Amy. Il prit le temps d’apprécier le goût riche qui laissait place au bois par la suite…un vrai délice pour une personne appréciant l’art culinaire. Mugetsu se débrouillait très bien dans la préparation de mets et de breuvage, même si Ryûchi faisait d’excellents plats. Bref, il n’y a pas seulement ses brownies qui sont «écoooooeurant », mais bien tous ses repas. Et puis, pourquoi répondre aussi crument à cette question? Ce n’était pas très discret de sa part, mais il pouvait comprendre sa curiosité et l’appât du gain.

-Et bien, puisque vous abordez le sujet. J’ai trouvé très intéressant l’article au sujet de la controverse sur un certain ministre marier qui aime bien regarder certaines jeunes femmes…..Vous ne trouvez pas cela scandaleux? Comment accorder du crédit et notre confiance à un individu qui ignore la définition de fidélité? Mais ce qui m’étonne le plus ….C’est de savoir l’identité de la personne ayant fourni ce cher renseignement aux journalistes.

Mugetsu commença son explication sur un ton pratiquement solennel que son regard amusé démentait quelque peu avant de prendre un ton indigné en questionnant. Ton qui dura l’instant d’un soupir avant qu’il n’affiche son sourire de mystère, comme le disait Stéphane, en appuyant fortement sur le mot «cher». Après tout, il savait parfaitement que c’était elle qui avait contacté un journaliste et avait pu ainsi arrondir son mois un peu plus, tout en se vengeant du comportement que l’individu avait eu à son égard toute la soirée. Il voulait seulement lui faire comprendre qu’il était au courant, mais que la discrétion était de mise en tout temps avec lui.

-…J’ai adoré le travail de cette personne, mais je trouve son potentiel si mal exploité, dit-il en soupirant avant de prendre une autre gorgée de café ; il regarda les alentours nonchalamment avant de lui sourire d’un air entendu. Et je crois que vous connaissez parfaitement cette personne chère Amy. Je suis sure que je pourrais arriver à un terrain d’entente avec cette personne si celle-ci est bien entendu intéressée à partager ses connaissances avec moi….(clin d’œil) Après tout, vous et moi savons parfaitement ce qui mène le monde n’est-ce pas?

C’est sur la fin de son petit discours qu’il attendit sa réponse. Réponse qui serait positive, il en avait le pressentiment, mais s’il se trompait …et bien, il avait profité d’une charmante compagnie tout en dégustant un très bon café. Mugetsu préférait toujours voir le positif dans la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Collins
Civils
Civils
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Une rencontre qui peut devenir payante   Jeu 9 Aoû - 14:46

Amy était une personne plutôt patiente et savait attendre pour trouver les réponses qu'elle cherchait. Aussi, elle continua de boire son breuvage en attendant la réponse qui viendrait, elle venait toujours. Lorsque l'homme décida enfin de répondre, elle ne sut si elle devait être surprise ou non qu'il sache son deuxième emploi. À bien y penser, non, elle ne l'était pas vraiment. Après tout, un personnage aussi important et influent que lui pouvait acquérir les renseignements qu'il voulait. Elle eu un léger sourire intérieur en l'écoutant parler de son travail. Bien, comme elle l'avait deviné, il voulait l'engager, c'était même très bien selon elle!

-Hm... je crois que cela pourrait ce faire. Je trouve moi aussi que son potentiel est très mal exploité. Elle prit une nouvelle gorgée avant de soupirer, prenant un air attristé. Cependant, son temps, lui, est on ne peut plus exploité. Cela la pousse à devoir faire des choix difficiles quant à savoir ce qu'elle doit prioriser...

La danseuse secoua la tête, comme si elle était découragée de cela. Puis elle réfléchit, tapotant d'un doigt son menton.

Mais quand j'y pense, il est vrai qu'elle est tout a fait disposé à trouver un terrain d'entente.

Il lui avait fait comprendre, un peu plus tôt, que la discrétion était primordiale. Elle lui faisait à son tour un message entre les lignes: le temps c'est de l'argent et ses services n'étaient certainement pas à bas prix. Mais s'il était prêt à payer, comment pourrait-elle refuser? Après tout...

-Après tout, la chère connaissance dont vous me parlez a beaucoup apprécié le service que vous m'avez rendu l'autre fois. Il serait guère étonnant que vous ne vous entendiez pas... ou qu'elle n'arrive pas à vous satisfaire. cette personne est si, comment dire... Elle fit une pause pour prendre une gorgée et réfléchir comment décrire cette fameuse personne. Disons que c'est une personne qui obtient toujours ce qu'elle veut, peu importe la manière utiliser pour l'obtenir. D'ailleurs, elle n'est pas la seule...

Elle plongea son regard dans le sien durant une seconde avant de le porter sur le petit café dans lequel ils se trouvaient.

Hmm... Le monde est si facile à cerner en général, ne trouvez-vous pas? Même des photos peuvent souvent suffire à montrer la vraie nature des gens. La jeune femme rit doucement et continua sur un ton de confidence. Avec des amies, nous nous amusons parfois à essayer de deviner le vrai visage des personnes qui nous entourent. Étrangement, je suis très douée dans ce jeu. Avez-vous déjà joué? C'est un jeu plutôt simple en fait. Vous me montrez une personne de votre choix et moi j'essaie de vous dire tout ce que je peux sur lui d'après ce que je vois. Mes amies préfèrent maintenant utiliser des photographies cependant, c'est plus facile de savoir ainsi si l'on a vue juste ou non. Voudriez-vous essayer? Si je réussi mmh... ah je sais, si je réussis vous m'offrez une part de gâteau... pour commencer bien sur! Sinon je vais devenir grosse comme une baleine à force de manger du gâteau.

Elle rit, mais ses yeux le fixaient, à l'affut de ses réactions, de sa réponse prochaine. S'il lui demandait une question sur l'un des clients du café, elle pourrait lui répondre aisément, ayant analyser déjà chacun d'eux pour pouvoir dire leur emploi, leur situation familial et même leur situation financière. Elle savait même pour certain leur signe astrologique ou encore leur état de santé. C'était tellement surprenant ce que de minuscule détail pouvait donner comme information, ne serait-ce que ce qu'ils prenaient à boire ou à manger, la manière qu'ils s'habillaient, se coiffaient, se maquillaient... parfois c'était des gestes anodins, surtout en présence d'une autre personne. Elle pouvait aller jusqu'à dire combien de personnes avaient imaginer tirer sur le petit cordon à sa nuque et lesquels d'entres eux pourraient avoir le courage de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugetsu Akimoto
Civils
Civils
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 08/02/2012
Localisation : un peu partout dans le monde selon le travail et l'humeur

Stats
Rang: F
Points:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Une rencontre qui peut devenir payante   Jeu 25 Oct - 22:56

Mais quand j'y pense, il est vrai qu'elle est tout à fait disposé à trouver un terrain d'entente.

En entendant Amy s’exprimer sur les disponibilités et difficultés liées à la cueillette d’information Mugetsu ricana intérieurement. Il savait très bien comment se déroulait le jeu, après tout un contrat d’information ou un contrat pour la construction d’un nouvel édifice pour son entreprise ont des points en commun. Le langage est peut être différent, mais les motivations les mêmes. Il n’avait pas bâti ses entreprises en laissant les autres décidés des prix, tout se négocie dans la vie. Mugetsu l’avait appris rapidement par le passé. De plus, il était d’accord sur un point avec elle : le temps c’est de l’argent.

-Vous m’en voyez ravi très chère. Je suis sûre que cette personne trouvera, son compte avec la proposition que je lui fais.

Mugetsu lui signifiait, ainsi qu’il désirait bel et bien acheter ses informations, cependant au prix qu’il fixerait. Après tout, elle débutait dans le milieu et il pouvait facilement obtenir les informations par son réseau de contact qui ne c’était jamais plains des sommes versé pour leur données. Mugetsu savait que le savoir menait le monde et il payait en conséquence. Si Amy désirait des prix élevés, il faudrait qu’elle lui prouve qu’elle le mérite et qu’elle rapporte des informations équivalentes au prix versé. Voilà ses conditions. Mugetsu avait peut-être une réputation de requin en affaire, mais il n’en restait pas moins un être humain. Il traitait ses employés avec respect et dignité tout en gardant une approche très sympathique avec eux à l’image d’une grande famille.

Il continua de boire son café pendant qu’elle continuait ses explications sur l’image d’une personne. Elle le surprit en proposant ce petit jeu. Mugetsu adorait les défis, mais il savait parfaitement que les individus dans le café-bistro ne seraient pas difficiles pour Amy. Un ricanement et un sourire en coin prirent place sur son visage en entendant sa suggestion. La danseuse prenait des initiatives ce qui lui plaisait énormément. Après tout, pourquoi pas ? De toute façon cela ne l’empêchera pas de lui faire son propre test avant de lui proposer des contrats plus difficiles par la suite.

-Je dois vous admettre que votre jeu m’amuse beaucoup, alors allons-y pour un gâteau comme prix. Voyons voir …-il prit le temps d’observer les individus présent dans le restaurant alors qu’il savait parfaitement qui serait l’individu en question qui sera analysé- et si vous me disiez tout se que vous savez sur Mugetsu Akimoto ? –une lueur d’intérêt et de défi apparu dans ses yeux avant de devenir neutre-…..Un gâteau et un bonus si les informations en valent la peine d’accord?

Mugetsu lui signifiait ainsi que son petit jeu passait a un niveau supérieur. Si Amy lui fournissait des informations intéressante et honnête, elle aurait la possibilité d’un premier contrat aujourd’hui même. Réussira-t-elle à lui fournir des informations qui susciteront son intérêt?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Collins
Civils
Civils
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Une rencontre qui peut devenir payante   Mar 30 Oct - 19:17

La jeune femme le regarda promener son regard sur le petit café, mais lorsqu'il le reporta sur sa personne, elle y vit du défi. Cet homme lui lançait un défi et elle ne lui offrit même pas le plaisir de voir une expression aussi minime soit elle de sa surprise. Car Amy était surprise. Elle ne s'attendait pas à cela, mais elle ne reculerait certainement pas! Un léger rictus vint relevé un coin de ses lèvres. Ce petit sourire quelque peu mystérieux était une façade alors que sa mémoire lui ressortait toutes les informations qu'elle avait pu récolter sur lui, même les plus anodines et insignifiantes. Car elle avait appris à ne pas sous-estimer les faits anodins, quels qu'ils soient. Le choix du breuvage par exemple, dans un café comme dans un bar, peut donner des indications sur la personne. Elle prit son temps, prenant une gorgée de café chocolaté qui commençait à devenir tiède, s'accoudant sur la table, les doigts s'entrelaçant et le menton s'y posant avec une légère inclinaison... À présent que son cerveau avait analysé toutes les données, ce qui n'avait pas prit grand temps, elle allait devoir sortir le grand jeu. Il ne fallait pas le décevoir tout de même! Cependant, il fallait qu'elle dose ses paroles. Malgré sa demande, il est rare que les gens aiment que l'on étale leur personnalité sans aucune discrétion.

-Je suis tout à fait d'accord! Alors... Hmmm que dire sur Mugetsu Akimoto. C'est quelqu'un qui sait ce qu'il veut et qui n'hésite pas à utiliser les moyens nécessaires pour obtenir ce qu'il désir, ça c'est certain. D'ailleurs, je ne conseillerais pas de lui chercher des noises parce que même s'il semble être un vrai gentlemen on ne peut plus sympathique et compréhensible... elle eu un léger ricanement on pourrait avoir des surprises. Une autre chose qui est certain, c'est qu'il a du goût et qu'il est très créatif, évidemment, sinon il ne serait pas arrivé là où il est aujourd'hui. Il est curieux, même très curieux je dirais, ce qui ne doit pas lui rendre les choses faciles parfois. C'est bien la curiosité, mais ça a tendance à nous mettre dans de sales draps quand on ne fait pas assez attention. Côté affaire c'est un requin, justement parce que s'il a une idée en tête il ne la lâchera pas facilement, comme je l'ai dit, il sait ce qu'il veut et il ne semble pas du genre à accepter de compromis. "C'est à prendre ou à se faire prendre" je trouve que cette phrase lui va bien, pas vous?

Elle se laissa aller contre le dossier de son siège avec un soupire songeur, l'air de réfléchir, bien qu'elle savait parfaitement ce qu'elle voulait dire...

-Cependant... mmn, je dirais qu'il est sur de lui... Aux yeux des autres du moins. Je suppose que l'attention incessante des médias oblige à se forger une carapace, une façade, les médias et le monde des affaires, qui sont l'un comme l'autre impitoyable. Pour tout le monde c'est quelqu'un d'intouchable et d'inébranlable, mais pour moi, il porte un masque et s'entoure d'un air de mystère pour cacher qu'au fond, il n'est pas si invulnérable que ça. C'est un maître dans l'art de camoufler sa vrai nature, sa fragilité. Malheureusement pour vous, je ne pourrai pas vous informer d'avantage sur les facettes cachées de cet homme, bien que je suis de nature curieuse, je ne fouille en profondeur que lorsqu'on me le demande, à une exception près: s'il s'agit d'une personne à qui j'ai donné ma loyauté.

Elle s'appuya les bras sur la table, se penchant légèrement au dessus de celle-ci en le regardant dans les yeux pour que ce soit très clair.

-Je suis peut-être une vendeuse *d'information* apparemment sans scrupule, mais je reste loyale envers ceux qui le mérite. Je n'ai encore jamais donné ma loyauté à quiconque... mais si je devais le faire, je voudrais que ce soit à quelqu'un comme lui.

Elle se replaça comme il faut, espérant que le message avait été compris comme il faut. Elle savait qu'il cachait des choses, plus que la normal, mais même si elle venait à le découvrir involontairement, elle le garderait pour elle. En fait, elle lui était déjà loyale, mais ça, elle ne le lui dirait sûrement pas aussi facilement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre qui peut devenir payante   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre qui peut devenir payante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peut il virer ma collègue?
» à combien peut se négocier une sarl ?
» La machine a café payante.
» PRESTASHOP qui peut m'aider?
» COMMENT DEVENIR TELESECRETAIRE ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[DOT]Insurrection :: RP -- Zones neutres :: Lieux publics :: Parc-
Sauter vers: