AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Cristina Jordaô

Aller en bas 
AuteurMessage
Cristina Jordaô
Cracked Skull
Cracked Skull
Cristina Jordaô

Messages : 22
Date d'inscription : 08/02/2012

Stats
Rang: F
Points:
Cristina Jordaô Left_bar_bleue0/100Cristina Jordaô Empty_bar_bleue  (0/100)

Cristina Jordaô Empty
MessageSujet: Cristina Jordaô   Cristina Jordaô Icon_minitimeJeu 9 Fév - 0:37

Cristina
Jordaô

~ :: • Identité • :: ~

Prénom :Cristina
Nom : Jordaô
Âge : 17 ans et toute ses dents
Sexe : Féminin
Race : Humaine
Groupe : Gang
Type de pouvoir : dimensions et électricité
Poste: décrocheuse scolaire pour le moment avec des emplois à temps partiels.




~ :: • Description physique • :: ~


Cristina est dans la moyenne de grandeur chez les filles de son âge soit 162 cm. Elle a les cheveux noirs bouclés jusqu’au milieu du dos et qu’elle laisse souvent remontés pour mettre son visage à découvert. Ses yeux verts forêt sont souvent encerclés d’un fin trait de crayon et un discret piercing argent à l’arcade sourcilière gauche. Cristina a le teint bruni par le soleil, qui lui donne une couleur semblable au miel. Elle aborde quelques tatouages : une petite rose épineuse sur la cheville droite, pour représenté la méfiance, une grande croix sur laquelle ont peut retrouvés plusieurs symboles importants pour elle qui se situe dans son dos et une patte de chat entouré d’un demi-cercle d’œillet au niveau du poignet, dont trois sont fanées, qui représente les neufs vies d’un chat qui se passe selon les épreuves vécues.

Cristina aime beaucoup les jeans troués ou avec des patchs, ainsi que des converses, un chandail court ou tout simplement un top pour bien serré et comprimé sa poitrine qui dépasse à peine les normes. Elle se promène souvent avec une cape manteau de couleur délavée sous l’usure dont les manches ne sont asymétriques et légèrement déchirées par endroits. Elle y cache souvent des armes blanches, car la ville n’est pas toujours sécuritaire pour une fille vivant seule. Ses doigts fins possèdent un ou deux bagues selon son envie du moment et il y a plusieurs bracelets à son poignet droit. Le seul autre accessoire décoratif est le chapelet de sa grand-mère maternelle maintenant décédée qui est enroulé à son poignet gauche en tout temps.


~ :: • Description psychologique • :: ~


Secrète, Cristina possède un caractère introverti et méfiant. Elle ne se dévoile pas facilement. Hyperémotive et sensible, elle cherche à ne rien montrer de ses émotions intérieures. Aussi croit-on souvent qu'elle est froide, distante, fière et qu'elle manque de cœur, surtout dans ses relations intimes. Sceptique et pessimiste, Cristina ne croit pas à la chance. Réfléchie, prudente, économe, égocentrique, elle est stricte et a des principes.

Intimiste, Cristina n'aime pas le monde ni la foule, et préfère la compagnie d'intimes qu'elle connait bien et qui les sécurise. Elles aiment rêver, paresser, laisser vagabonder son imagination et s'intéresse souvent, tout en étant très rationnelle, à l'étrange, au merveilleux, à la science-fiction, à l'irrationnel, au magique... La vie sentimentale n'est pas aisée chez elle, car elle est très difficile sur tous les aspects de sa vie et méfiante de tout en ayant quelques tendances à la domination. De plus, elle est possessive autant de son entourage que de ses quelques biens matériels.

Son franc parlé et ses tendances à répliquer par la force physique lorsqu’elle se sent menacée peut en rebuté plus d’un, mais Cristina est l’image même de l’adolescente typique qui se cherche. Sous ses airs froid ou rêveur, se trouvent une crainte et une recherche de son identité en essayant de trouver un équilibre mieux que précaire. Elle peut être très mature sur certains aspects de sa vie et l’instant suivant agir comme une vraie gamine ou peste selon certains. Elle adore les tatouages et les piercings, l’art en générale, les combats et la cigarette.




~ :: • Histoire • :: ~


L’histoire de Cristina est loin d’être rose bonbon. Dans sa petite vie de gamine son père n’était pas le gentil chevalier, mais s’il avait la force à ses yeux. Il était plus tôt le méchant sorcier.. Elle avait trois ans lorsqu’elle comprit que les hommes ne sont pas des princes charmants ou de preux chevaliers comme lui contait sa mère, les soirs où celle-ci voulait bien assumer son rôle parental. Ce n’est qu’un peu plus grande, lorsqu’elle vit sa mère se faire battre part son père en allant au toilette, qu’elle comprit ce concept et devient très méfiante. Le monde de Cristina avait très peu de lumière et couleurs, ses moments de répit, elle les trouvait auprès de ses grands-parents maternels. Elle les adorait et ne voulait pas les quitter. Malheureusement, son papy et sa mamy avaient la santé fragile et sont décédés lorsqu’elle avait 5 ans et demi. Le seul souvenir qui lui reste est le chapelet de sa grand-mère.

Heureusement, le département de la protection de la jeunesse de sa région sortit Cristina de cet environnement à l’âge de six ans, pour la placer en foyer d’accueil. Les demandes de placements sont nombreuses dans ce département et le suivi psychologique de Cristina fut quelque peu bâclé. On ne chercha pas en profondeur les impacts de cette violence conjugale, car elle ne semblait pas affectée outre mesure et la présence des grands-parents semblait avoir protégé la patiente, selon les psychologues pressés de passé au prochain patient. Se promener de famille en famille pendant dix ans fit partie intégrante de sa vie. Cristina ne s’attachait pas à ses familles et surtout à la figure masculine, elle se sauvait fréquemment. Elle présentait des troubles de comportements à l’école, fréquentait les petits voyous et se bagarrait souvent. Son intérêt pour le milieu scolaire n’existait pas, préférant apprendre par elle-même dans plusieurs domaines et sur la vie en général. Cristina est donc officiellement une jeune décrocheuse et ne vie plus avec ses parents adoptifs depuis maintenant un an et demi. Elle reçoit un certain montant de ceux-ci par mois et se promène de petits boulots en petits boulots, profitant du temps pour parcourir les rues et augmenter ses expériences personnelles en bonnes et mauvaises choses.

C’est au début de son adolescence que Cristina découvrit ses pouvoirs, lors d’une fugue plus prolongée que les autres. Elle créa une porte qui lui permit de trouver refuge alors que sa famille d’accueil approchait. La découverte de son deuxième pouvoir se fit en présence d’«un gros pervers //&//***#!», selon le point de vue de Cristina. C’est en lui faisant comprendre très concrètement son non-intérêt de le suivre dans une chambre qu’elle électrocuta son opposant. Depuis, elle tente de perfectionner sa magie par elle-même et de se découvrir. C’est en expérimentant ses pouvoirs que Cristina décida de se joindre au gang bouger les choses, bien consciente que la situation si pourrie de la rue est la conséquence de certaines règles et transactions qui ne doivent pas se faire au grand-chose. La ville est en changement et elle ne désir pas être une simple spectatrice. Cette ville c’est sa ville et il est hors de question qu’elle ne devienne plus infernale, alors elle ressent le besoin de faire quelque chose et si c’est pouvoir peuvent aider à faire pencher la balance.

Revenir en haut Aller en bas
Ryûchi S. Farfire
Mafia
Mafia
Ryûchi S. Farfire

Messages : 46
Date d'inscription : 17/01/2012
Localisation : Partout et nulle part à la fois. Moi omniprésent voyez-vous?~

Stats
Rang: F
Points:
Cristina Jordaô Left_bar_bleue30/100Cristina Jordaô Empty_bar_bleue  (30/100)

Cristina Jordaô Empty
MessageSujet: Re: Cristina Jordaô   Cristina Jordaô Icon_minitimeJeu 9 Fév - 12:48

Mademoiselle est validée, parce que je suis une figure masculine gentille et exemplaire. Bon RP!

_________________
Thèmes musicaux